Acupuncture Addiction Agriculture Alimentation Alzheimer Amérindien Anarchisme Anatomie Animaux Anthroposophie Apiculture Approche craniosacrée Approches aquatiques Arboriculture Arbre Aromathérapie Art Arthrose Artisanat Astrologie Ayurveda Botanique Bouddhisme Cabane à sucre Calendrier Cerveau Chamanisme Channeling Chant Christianisme Coaching Collectivité Communication Constellations familiales Couleur Créativité Cuisine Danse Dentisterie Eau Écologie Économie Éducation Éducation somatique Électromagnétisme Énergétique Energétique chinoise Enfants Ennéagramme Ésotérisme Famille Faune Femme Fleurs de Bach Forêt Genre Géobiologie Guérison Habitat Hakomi Herboristerie Histoire Homéopathie Horticulture Huiles essentielles Intention Jardinage Jeûne Jung Kabbale Leadership Lithothérapie Mantra Marche Massothérapie Maternité Méditation Médiumnité Microbiote Mort Mouvement Musique Mycothérapie Naissance Nature Naturopathie Neuroscience Numérologie Nutrition Ornithologie Ostéopathie Parkinson Permaculture Phamacopée Philosophie Photos Physique quantique Phytothérapie Pleine conscience Poésie Pollution Portraits Psychologie Qi Gong Reiki Restos végés Rites Rituel Rolfing Santé Science Semencier Sexualité Shiatsu Société Soin Corporel Son et vibration Soufisme Spiritualité Symbolisme Taoisme Tarot Tourisme vert Transport Vaccins Vieillir Vitamine Yeux Yoga Yoga Derviche Zen


CentreDentaire
DivineEssence
GaiaViau

Volume 14, numéro 9 — Mercredi, 14 novembre 2018


Imaginons le renouveau
    Imprimer  

Imaginons le renouveau

Bonjour tout le monde,

La cathédrale d'Exeter dont on voit la photo dans le sommaire est absolument magnifique. Je l’ai visitée cet été lors d’un voyage en Angleterre. Ce que les hommes peuvent accomplir quand ils y mettent intention, intelligence, habiletés et persévérance est incommensurable. De quoi nous inspirer dans la décennie qui vient pour revigorer cette belle planète. Les bâtisseurs de cathédrale savaient que la tâche entreprise ne serait pas terminée de leur vivant. Ils n’en verraient pas la fin. Malgré cela, ils ne doutaient pas de l’entreprise. Ils se dévouaient à l’œuvre avec tout leur potentiel.

Notre force de création est puissante et réelle. C'est d'ailleurs une des principales différences que nous avons avec le monde animal. Quand une communauté d’individus allie ses forces imaginatives, intellectuelles et manuelles, elle est capable de mener à bien une œuvre titanesque par exemple redorer cette planète qui nous abrite.

Comme dans toute situation que nous voulons transformer, il faut d’abord en réaliser l'importance et la priorité. Cela est fait. La majorité des scientifiques s’entendent sur l’urgence d’agir pour la survie des humains sur la Terre. Maintenant est venue l’étape de l’imagination. Projeter la guérison de la Terre. La voir dans toute sa magnificence retrouvée. Concevoir les solutions. Cultiver l'espoir. Éloigner le désespoir. Contempler dans nos esprits une nature en santé avec laquelle nous cohabitons en harmonie. Dessiner les plans de la renaissance écologique. Quand un groupe d’êtres humains imagine et s’enthousiasme pour un projet, leur force de réalisation est inépuisable. Le passé nous l’a montré. En nous concentrant sur les solutions, en unissant nos forces vers ce but, nous arriverons à créer une occupation équilibrée du territoire. Nous développerons les technologies appropriées et les appliquerons. Nous cultiverons les dispositions d'esprit pour diminuer notre empreinte écologique. Les gestes suivront alors aisément.

Rien ne peut empêcher une révolution d’arriver à ses fins quand un groupe de personnes convaincues s’y consacrent. Les forces matérielles et immatérielles en présence se mettent à leur service. Je nous souhaite à tous, citoyens, politiciens, ingénieurs, artistes, visionnaires, bâtisseurs, scientifiques, enfants, guides spirituels, anges, techniciens, agriculteurs, ainés, étudiants, voyageurs, industriels, financiers, etc.,  de rêver ce nouveau monde, de le célébrer à l’intérieur de nous, d’y croire. De sorte que les changements nécessaires se concrétisent et que les sacrifices exigés pour cette réalisation deviennent des occasions de célébration, de rapprochement, de communion et de joie. Investissons tous dans ce projet de société formidable ! Qu’on s’exclame une fois de plus d’admiration devant les prouesses et les réalisations dont une communauté est capable quand elle s'y met corps et âme et de son effet d'entraînement. Laissons-en un autre exemple à la postérité!

Dans ce numéro, outre cette ode à l’imagination créatrice, je vous offre une lecture de l’Arcane du Jugement, vingtième arcane du Tarot. Yves Gagnon nous informe des conséquences sur la santé des additifs alimentaires que l’on retrouve dans les aliments transformés. Le premier pas vers toute transformation est l’information. Merci Yves. Diane Mackay nous présente la mauve. C’est une de mes fleurs favorites depuis que mes enfants m’en avaient offert un plan à l’occasion de la fête des Mères. Cette fleur est d’une beauté humble et douce. En plus elle est guérissante. Merci Diane de nous initier à l’herboristerie et à sa pharmacopée à portée de main.

Pour ceux qui n’ont pas lu la dernière notice à cet égard, je veux vous informer que ceci est l’avant-dernier numéro de Covivia. En décembre prochain, vous recevrez la dernière publication.

Heureux mois à tous,

Renée Demers
reneedemers@covivia.com

P.S.: Pour vous impliquer et vous informer: Le Pacte - Écoutez l'entrevue de Dominique Champagne à Radio-Canada

Thématiques : Écologie, Société


Le Jugement, vingtième arcane du tarot
    Imprimer  

Le Jugement, vingtième arcane du tarot

Au bas de la carte, on aperçoit un personnage entièrement bleu de dos sans âge et sans genre. Sur sa tête un mouvement centrifuge en forme d’anneau se propage dans sa colonne. Celui-ci démontre une grande énergie du cerveau et de la pensée. La couleur de cette personne contraste avec celle de l’homme et de la femme qui lui font face. Elle indique une vie spirituelle prépondérante, une réceptivité aux forces célestes. Il est encavé dans un tombeau jaune. Il pourrait être ressuscité. Ce carré jaune et or est soulevé de terre et à l’avant-plan. Le pourtour jaune se détache nettement du labyrinthe rouge dans lequel le couple est placé. Il attire l'attention. Sa luminosité indique richesse et bonheur et sa teinte est celle que les voyants attribuent à l'intelligence quand elle est présente dans l'aura. Cet être bleu baigne maintenant dans l’esprit et il est éclairé par sa lumière. Il indique au couple vers où les mèneront leurs différentes incarnations. Comment se déploiera cet amour qui les unit. 

Le personnage bleu pourrait être l’enfant de l’homme et la femme qui se trouve devant lui. Un enfant qui émerge du tombeau des ancêtres, qui renaît. Il est aussi grand que ses parents. Cette renaissance n’est pas physique. Elle est psychologique, intérieure, voire spirituelle. L’enfant s’est affranchi de sa famille d’accueil et de la hiérarchie familiale. Il est devenu un être autonome qui a intégré l’héritage familial, l’éducation, la maîtrise de ses talents et la découverte de soi. Il est devenu mature.

Il y a là aussi une image du détachement de la chair et de ses passions, l’appel de la nature divine. Derrière l’être bleu, le sol est vert et fertile. La nature et ses lois matérielles ont contribué à cette maturité. Quant à sa tête, elle est entourée de couleur chair rappelant celle des deux autres personnages. Cela nous rappelle qu'il vient de là. Un triangle est formé par ces trois personnes. Le personnage bleu se soustrait de l’influence du genre, des demandes de la chair, des désirs et passions. Sous l’appel et la protection de l’ange, il s’élève au-dessus des conditions de sa nature animale. C'est la conscience du soi qui différencie l'humain de l'animal. Il ne répond plus à l'instinct du groupe. Son moi lui dicte sa conduite.

L’homme et la femme sont bien en chair. Leurs cheveux sont orange. Ils sont nus et dépouillés. Ils sont ancrés dans la matière et ses limitations. La femme porte son regard vers l’homme qui lui le porte au ciel. Un deuxième triangle est formé avec l’ange. Ils prient. Ils implorent l’ange.

L’ange est entouré d’un nuage bleu qui reprend le symbolisme de la tonsure du personnage dessous lui. Son costume est bleu foncé comme le centre de l’anneau plus bas. Sa tête est surmontée d’une auréole jaune qui rappelle le rectangle jaune. Une flamme rouge orne son front telle une langue de feu. Cela rappelle celles que le Saint-Esprit posa au-dessus des apôtres lors de la Pentecôte. C'est un des endroits où se manifeste la présence des anges pour nous communs mortels, sous la forme d'un subtil picotement. La chevelure angélique est de la même couleur que celle de l'homme et de la femme. Il a été humain dans le passé. Des ailes et des rayons jaunes et rouges l’entourent. La trompette est une continuité de sa langue. La trompette célèbre une bonne nouvelle, une apothéose ou inaugure une cérémonie. Des gouttes d’énergie descendent sur la terre. L'ange et les forces divines font partie de la réalité. Cependant tous ne les perçoivent pas consciemment. Ici deux personnes réalisent l’affranchissement de l’un d’entre eux. Ils sont guidés, tentés alors de l'imiter. L'imitation est une force d'apprentissage.

Cet arcane porte le numéro XX. C’est la fin d’un cycle et le début d’un autre. Après le nombre dix, on retombe à 1 dans une nouvelle dizaine. Son nombre indique un accomplissement et la fin d'un cycle. L’être humain a cheminé tout au long du Tarot. Il se rapproche de l'âge de la maturité: 21. Bientôt il basculera dans une nouvelle étape.

Le Bateleur du premier arcane majeur a complètement développé sa nature spirituelle. Il s’identifie maintenant à son moi. Cette individualité sacrée en chacun de nous reliée au cosmos. Il est relié à l’ange qui est venu annoncer qu’un humain est parvenu à s’extraire des besoins de la chair à aimer tant son humanité que sa divinité. Il est maintenant habitant de la terre et du ciel. Ce contact lui permet de transmettre les connaissances du monde spirituel. 

La carte du Jugement est une carte de maturité, de renaissance. Elle annonce que l’être a intégré son moi. Il est mort à l’existence que ses parents projetaient sur lui. Il s’est émancipé de la tutelle ancestrale. Il se choisit lui. Il n’a plus besoin de l’approbation sociétale. Dorénavant, ses parents ou son entourage le suivront, inspirés par sa présence et sa lumière.

La carte du jugement annonce que nous avons maîtrisé une vie,  une profession, un métier, un projet. Nous avons fait le tour. Notre jugement est sûr. Nous avons triomphé des obstacles. Nous avons atteint les objectifs et dépassé le maître. L’univers célèbre notre maîtrise. Une nouvelle phase s’ouvre.  À nous maintenant de montrer le chemin.

Bibliographie:

Renée Demers
reneedemers@covivia.com

Thématiques : Tarot


Insidieux additifs alimentaires
    Imprimer  

Champs libres

Insidieux additifs alimentaires

Croustilles

En préparant le souper que je m'apprêtais à partager avec Valérye, une stagiaire en agriculture biologique du CÉGEP de Victoriaville, je lui propose, en attendant de passer à table, de grignoter quelques croustilles au miel et à la moutarde d'une marque que j'apprécie depuis fort longtemps à cause de l'originalité de ses saveurs et des assurances de qualité imprimées sur l'emballage: sans additifs, savoureuse... naturellement, sans OGM. Valérye me répond qu'elle ne consomme pas de ces croustilles parce qu'elles recèlent un additif alimentaire nocif, la maltodextrine. En lisant la liste des ingrédients qui les composent, je ne m'étais jamais formalisé d'un produit que je croyais associé au malt. Valérye me répond que cet agent épaississant n'a rien à voir avec le malt: insidieusement, me dit-elle, il cause de nombreux problèmes à la santé intestinale. Curieux, je tape sur Google maltodextrine pour découvrir sur le site www.plus-saine-la-vie.com la véritable nature de cet additif alimentaire.

Mesquine maltodextrine

J'y apprends que la maltodextrine est un polysaccharide qui prend la forme d'une poudre blanche soluble dans l'eau. Elle est obtenue par l'hydrolyse d'amidon, souvent issu de maïs transgénique. On y lit qu'elle « est couramment utilisée comme épaississant ou agent de remplissage pour augmenter le volume d'aliments transformés, comme des desserts instantanés, des gélatines, des sauces et des vinaigrettes, des produits de boulangerie, des croustilles... » Le site révèle que la maltodextrine crée des hausses subites du taux de sucre dans le sang, mine le développement des bactéries probiotiques dans l'intestin (ce qui affecte ses mécanismes antimicrobiens et peut conduire à des inflammations chroniques), y augmente l'adhérence des bactéries E. Coli, y favorise la survie des salmonelles et, au final, provoque des problèmes gastro-intestinaux tels des gaz et la diarrhée.

Il n'en fallait pas plus pour que je laisse les croustilles dans leur sac et que je cesse définitivement d'en consommer, en colère d'avoir été trompé durant toutes ces années par une publicité mensongère pour lesquelles je suis normalement plus que vigilant.

Nouveau guide additifs

Racontant cette anecdote quelques jours plus tard à Yves Camus, un ami français, celui-ci me parle d'une publication française récente, Le nouveau guide des additifs rédigé par la nutritionniste et docteur en pharmacie Anne-Laure Denans publié en 2017 aux Éditions Thierry Souccar. L'ouvrage expose de belle façon les effets pervers des additifs alimentaires. Je me suis empressé de le commander chez mon libraire et, depuis que je l'ai reçu, je le consulte régulièrement afin de mieux connaître ces substances qu'on ajoute délibérément aux aliments pour améliorer leur apparence, leur saveur, leur texture et leur longévité. Jusque-là, ma principale référence sur le sujet était un livre de Linda R. Pim, Additive Alert, publié en 1981. Il était temps que je me mette à jour dans ce dossier.

Les additifs alimentaires sont ajoutés aux aliments pour servir les fins de l'industrie. Les agents de conservation ne servent aucunement à améliorer notre longévité. Ils contribuent plutôt à augmenter la durée de vie des aliments transformés sur les tablettes des supermarchés, à faciliter leur mise en marché, dopant ainsi les profits de l'industrie agroalimentaire. Il importe donc de bien lire les informations imprimées sur les emballages, car la loi oblige les fabricants à y indiquer la présence des additifs qu'ils contiennent. On peut ainsi s'abstenir d'en consommer.

Si on désire approfondir ses connaissances sur les risques reliés à l'ingestion d'additifs alimentaires, le livre de Anne-Laure Denans offre une mine d'information sur le sujet. Quatre couleurs servent à classer les additifs selon leur dangerosité: le rouge pour les plus nocifs, l'orange pour ceux qui le sont un peu moins, le gris pour les douteux et la couleur verte pour ceux qui ne présentent pas de problèmes majeurs identifiés.

Dans le rouge

Dans son ouvrage, la nutritionniste classe les additifs alimentaires selon le rôle qu'ils jouent dans les aliments. Je vous en présente ici quelques-uns parmi les plus nocifs.

Il y a tout d'abord les colorants comme la tatrazine (jaune), le jaune orangé, l'azorubine (rouge), l'amarante (rouge), le ponceau (rouge) et le rouge allura qui sont tous décrits comme génotoxiques, donc potentiellement cancérogènes. On les soupçonne aussi comme la plupart des colorants alimentaires d'être responsables du déficit d'attention avec hyperactivité (TDAH) chez les enfants.

Parmi les agents de conservation, on remarque le sorbate de sodium (interdit en Europe et au Japon), les benzoates de sodium et de potassium, les parabènes, les nitrates et les nitrites, tous potentiellement génotoxiques. On apprend que les sulfites, bisulfites et métabisulfites peuvent provoquer des réactions d'intolérance chez les asthmatiques, des douleurs abdominales et une génotoxicité démontrée par des études in vitro.

Au sein des antioxydants qui servent à protéger les aliments de l'effet néfaste de l'oxygène sur leur conservation, on retrouve le BHA classé potentiellement cancérogène chez l'homme, le BHT qui provoque des tumeurs et des hémorragies chez les rats et les souris et les phosphates qui peuvent aggraver l'insuffisance rénale, fragiliser les os et favoriser le cancer.

Parmi les agents de texture, on retrouve les très répandus polysorbates qui causent le cancer colorectal chez les souris, augmenteraient la perméabilité intestinale, pourraient entrainer les maladies inflammatoires de l'intestin ainsi que des diarrhées. Enfin, ils favoriseraient les maladies auto-immunes et les allergies.

En bref

Rien de bien rassurant lorsqu'on lit les effets de ces substances chimiques ajoutées en toute légalité dans nos aliments. Par mesure de précaution, mieux vaut donc, je le répète, éviter d'en consommer. Il faut donc lire les étiquettes avant d'acheter un produit alimentaire, éviter d'acheter ceux qui contiennent des additifs et privilégier les aliments naturels, c'est-à-dire ceux qui sont le moins transformés possible par une industrie dont la finalité première est le profit! Vous vous en porterez assurément mieux.

Gâteau Muffins Pain

Rien ne vaut des confections préparées par ses propres soins, car on sait ainsi de quoi ils sont faits.

Yves Gagnon
Les Jardins du Grand-Portage

Yves et Catherine

À la grande marche du 10 novembre à Montréal, avec ma fille Catherine, 
enceinte de presque huit mois.
J'ai signé lepacte ! Et vous ?
lepacte.ca

Thématiques : Alimentation, Santé


Douce mauve
    Imprimer  

Douce mauve

« Quiconque boit quotidiennement une potion de mauve sera préservé de la maladie. »
Pline, 77 apr. J.-C.

Fleur mauve musquée

Historique

Toutes les mauves sont originaires d'Europe et d'Eurasie. Avec la colonisation, ces malvacées ont fait leur chemin vers l'Amérique et s'y sont naturalisées. Au Québec, on retrouve surtout la mauve musquée et la mauve négligée qui croissent dans les fossés le long des routes de campagne, dans les champs, dans les lieux incultes, mais aussi dans les jardins.

La mauve était déjà employée chez les Grecs et les Romains pour ses vertus culinaires et médicinales. Dioscoride prétendait que préparée et consommée comme légume, elle était très efficace pour guérir les affections internes : entre autres, elle était réputée pour soigner les troubles de la vessie et neutraliser les effets de substances vénéneuses. Selon Odon de Meung, Sextus Niger et Dioscoride la trouvaient souveraine pour cicatriser une blessure vive sur laquelle ils appliquaient un cataplasme fait d'un poids égal de feuilles de mauve et de feuilles de sauge. Ils recommandaient aussi la racine de mauve pour apaiser les maux de dents. Charlemagne en avait ordonné sa culture dans tous les monastères ainsi que dans ses propres jardins.

La mauve fait partie de la pharmacopée traditionnelle. De nos jours, on la retrouve principalement dans la préparation de crèmes adoucissantes.

Botanique

Massif mauve musquée
Photo : Danièle Laberge - Un massif saisissant de mauve musquée

Les mauves sont des plantes herbacées à feuilles douces et duveteuses qui déploient des fleurs hermaphrodites à 5 pétales, roses, mauves ou blancs, échancrés en leur centre. Les fleurs portent des étamines réunies en tube au centre de la fleur.

On trouve communément dans nos jardins et plates-bandes 3 espèces de mauve : la mauve musquée, Malva moschata, une vivace, la mauve sylvestre, Malva sylvestris, une vivace fragile et la mauve négligée, Malva neglecta, une annuelle qui s'y infiltre parfois.

La mauve musquée qui atteint près de 60 cm de hauteur fleurit à partir de juin ici en zone 4, un peu plus tard au nord. Elle déploie de magnifiques fleurs roses, parfois blanches, de 3 à 5 cm de diamètre qu'on dirait saupoudrées d'un soupçon de poudre scintillante! Les fleurs, réunies en corymbe, ou parfois solitaires à l'aisselle des feuilles profondément lobées. Lorsqu'on froisse les feuilles, elles dégagent une odeur légèrement musquée.

Mauve musquée à fleurs blanches
Mauve musquée à fleurs blanches


Mauve sylvestre Zébrina

Originaire de l'Eurasie tempérée et de l'Afrique du Nord, la mauve sylvestre, aussi appelée grande mauve, High mallow en anglais, atteint souvent plus d'un mètre de hauteur parfois deux! Elle apprécie les sols secs. Ses pétales sont des plus éblouissants avec leurs 3 nervures de couleur foncée qui rehausse le rose pourpré de la variété de Mauritanie, Malva sylvestris var. mauritania et le mauve pâle de la variété Zébrina, Malva sylvestris var. zebrina. Leurs feuilles sont moins découpées que celles de la mauve musquée.

Jardinage

La mauve musquée apprécie les terrains frais, humides et riches en azote. Elle tolère une ombre partielle. À partir de la deuxième année, elle fleurit tôt en début d'été. En rabattant la plante à 30 cm du sol après la première floraison, elle pourra fleurir de nouveau, à la fin de l'été.

La mauve sylvestre préfère un sol de fertilité moyenne, meuble et bien drainé. Vivace de vie courte qu'on cultive comme annuelle ou bisannuelle, dans un endroit ensoleillé et un sol plutôt sec. On la cultive donc de préférence en plein soleil.

On multiplie les mauves par semis intérieur au début d'avril. Lorsque les plantules ont développé 4 feuilles, on les repique dans un terreau de croissance dans lequel elles se développeront. Après une période d'acclimatation, on transplante les plants en juin au jardin à 45 cm les uns des autres pour la mauve musquée et à 60 cm pour la mauve sylvestre. On peut aussi procéder par semis direct en mai ou en septembre. Les semences de mauve germent lentement.

Les feuilles de mauve peuvent être infectées par la rouille, une maladie fongique qui provoque ultimement la perte des feuilles. Le champignon responsable produit des spores orangées en abondance. Dès l'apparition des premières taches jaunâtres, il faudra éliminer les feuilles atteintes. En prévention, on vaporise sur le feuillage une solution de 5 ml (1 c. à thé) de bicarbonate de soude dissous dans un litre d'eau. La vaporisation d'une décoction de prêle diluée dans une partie égale d'eau exercera également un effet préventif. Pour un effet curatif, on emploiera la décoction non diluée.

Après 2 journées de beau temps, on prélève les jeunes fleurs pour leur transformation. Pour les sécher, on les étale en une seule couche sur les clayettes du séchoir. De roses, elles deviendront mauves une fois séchées.

Fleurs disposées sur des treillis
Récolte de fleurs de mauve de Mauritanie avec la participation de stagiaires de la Croisée de Longueuil. Les fleurs, disposées sur des treillis, séjourneront dans le séchoir près de 24 heures.

Usages

La mauve comme sa cousine la guimauve contient des mucilages, mais en moindre proportion. À l'interne, cette substance visqueuse recouvre les muqueuses enflammées et les apaise. Les mucilages sont extraits par l'eau. On privilégiera donc les infusions ou les décoctions plutôt qu'une extraction dans l'alcool. La fleur contient davantage de mucilages que la feuille, mais on emploie en herboristerie les 2 organes.

Une infusion de fleurs et de feuilles de mauve soulagera les voies respiratoires, digestives et urinaires. Elle calmera une gorge enflammée en saison d'allergie ou irritée faute d'avoir trop parlé ou crié. Elle apaisera une toux sèche et nerveuse. Les mucilages calmeront l'inflammation des bronches durant une bronchite ainsi que l'irritation lors d'une laryngite, pharyngite ou amygdalite.

Pour les problèmes digestifs, les mucilages de la mauve, en se chargeant d'eau, conduisent de l'humidité dans le tube digestif, soulageant ainsi la constipation chronique. Les mucilages adoucissent et calment l'inflammation de la muqueuse intestinale dans les cas de diarrhée. De plus, la mauve contient des tannins qui contribuent à atténuer les diarrhées. On la conseille aussi pour soulager l'irritation du colon ainsi que tous les problèmes d'irritation du système digestif, de l'oesophage jusqu'à l'intestin.

En gargarisme, l'infusion ou la décoction de mauve soulagent les ulcères de la bouche ainsi que l'inflammation des gencives tout en protégeant des bactéries. L'effet antibactérien et émollient de l'infusion de fleurs de mauve contribue à guérir les infections de la vessie (cystite) et permet parfois de faire passer les pierres en lubrifiant les conduits. Enfin, elle est réputée pour adoucir les voies urinaires suite à une infection, une inflammation ou le passage de pierres.

On prépare l'infusion avec 10 ml (2 c. à thé) de fleurs et/ou de feuilles par 250 ml (1 t) d'eau bouillante, infusées au moins 5 minutes. Elle se conserve 24 heures. On peut l'utiliser en compresse pour des rougeurs, des piqûres, des coupures, de petites brûlures et tous types d'irritation de la peau.

J'utilise une bonne proportion de fleurs de mauve dans une pommade cicatrisante aux herbes qui en devient adoucissante, calmante et rafraichissante. Je la recommande particulièrement pour les peaux sensibles.

En cuisine

Les jeunes feuilles de la mauve sylvestre sont consommées traditionnellement comme légume au Maroc à la manière des épinards, assaisonnées avec du jus de citron. Ce mets est réputé pour favoriser le transit intestinal, apaiser les brûlures et soigner les troubles digestifs. On trouve aussi la mauve au menu des Chinois, en salade ou cuite. Toutes les jeunes feuilles de mauve peuvent se consommer de cette façon. Fraîches, les fleurs de mauve agrémentent les salades dans lesquelles on peut aussi incorporer quelques jeunes feuilles.

Contre-indications

Il n'existe aucune contre-indication pour la mauve, si douce qu'on peut la donner aux enfants et aux vieillards, en toute confiance.

Diane MackayDiane Mackay,
Biologiste, jardinière et herboriste
Les Jardins du Grand-Portage

Thématiques : Alimentation, Herboristerie, Jardinage, Phamacopée, Phytothérapie


Suggestions de lectures
      


Sur la toile
      

Défendez l'ostéopathie - Campagne de collecte de fonds pour soutenir l'ostéopathie

Actuellement, la FCERO collecte des fonds qui seront attribués à une campagne de financement solidaire qui vise à défendre l’Ostéopathie, en tant que profession enseignée au Québec. En effet, la FCERO soutient la cause visant la défense des trois étudiants, des deux professeurs et de la clinique externe du Collège d’Études Ostéopathiques de Montréal, poursuivis, de façon tout à fait inattendue, par le Collège des médecins du Québec. Cette poursuite va à contre-courant du processus très actif de reconnaissance par l’Office des professions et le gouvernement du Québec.

[ Source ]


L’alimentation bio réduit significativement les risques de cancer

La présence de résidus de pesticides dans l’alimentation conventionnelle pourrait expliquer la baisse de 25 % du risque chez les grands consommateurs de bio.

Stéphane Foucart et Pascale Santi - Le Monde

[ Source ]


Japan's unusual way to see the world

Wabi-sabi offers a refuge from the modern world's obsession with perfection, and accepts imperfections as all the more meaningful – and, in their own way, beautiful.
Lily Crossley-Baxter - BBC

[ Source ]


Rudolf Steiner et l'anthroposophie, avec Mohammed Taleb

France Culture, les Racines du Ciel , émission du 27.10.2013 de Frédéric Lenoir et Leili Anvar.
Invité : Mohammed Taleb philosophe, conférencier et formateur. Il enseigne l'écopsychologie à Lausanne et préside l'association Le singulier universel, qui se consacre au dialogue des cultures et des spiritualités.

[ Source ]


Une ville sans voiture, à Pontevedra en Espagne

Reportage d'Europe Hebdo

[ Source ]


Toute mort avant 120 ans est une mort prématurée

Le docteur Frederic Saldmann offre une prestation époustouflante et unique pour cette première édition du TEDxMarseille. Lors de ce talk, il présente toutes les connaissances pour être en bonne santé en adoptant les mesures de prévention les plus performantes Le Docteur Frédéric Saldmann est un cardiologue nutritionniste, praticien attaché à l’Hôpital Européen Georges Pompidou (Paris). Il est Directeur scientifique de la Fondation de recherche en physiologie de Bruxelles et Directeur de la Revue Nutrition Pratique. Il est l’auteur de nombreux livres sur la prévention et la santé traduits dans plus de 25 langues, dont « Le meilleur médicament c’est vous » (Editions Albin Michel) et « Prenez votre santé en mains » (Edition Albin Michel). Que ce soit en consultation, par la recherche ou dans ses livres grand public, l’objectif du Dr. Saldmann est de faire passer au plus grand nombre toutes les connaissances pour être en bonne santé en adoptant les mesures de prévention les plus performantes.

[ Source ]


La cravate de chanvre


Jean-François Nadeau
Le Devoir

Avant tout, écrit Marie-Victorin dans sa Flore laurentienne, « le chanvre est cultivé pour les fibres de son écorce, qui fournissent les meilleures toiles à voiles et les meilleurs cordages de marine. La graine (chènevis), dont les volailles sont très friandes, fournit une huile siccative employée dans la peinture. » Mais il sert aussi, remarque-t-il, à faire glisser les consciences hors du réel : « Enfin, les feuilles renferment un suc narcotique qui sert en Orient à la fabrication du haschich, que l’on mâche pour se procurer une espèce d’ivresse peuplée de rêves délicieux. » 

[ Source ]


Faites barrage au rhume grâce aux huiles essentielles

L’automne arrive et, avec lui, de la pluie et des températures plus fraîches. Cette saison humide s’accompagne parfois du rhume, fatiguant et contagieux. Heureusement, les huiles essentielles en soulagent efficacement les symptômes.
Camille Dubois - 

[ Source ]


Rupert Sheldrake - The Science Delusion

Author of the best-selling Science Delusion; proponent of morphic resonance; banned by TED. Rupert Sheldrake has been dubbed the most controversial scientist on Earth. His best-selling book, The Science Delusion, tackles what he calls the dogmas within conventional science which can blind us to deeper discoveries about the way the world works. At ASPIRE 4 ALL, Rupert will discuss the ten dogmas on which he says science is built. These dogmas, he says - for example, that nature is mechanical and purposeless, that the laws and constants of nature are fixed, and that psychic phenomena like telepathy are impossible — have held back the pursuit of knowledge.

[ Source ]


...Yacouba Sawadogo, l’homme qui a arrêté le désert ...

Yacouba Sawadogo, l’homme qui a arrêté le désert. Un homme libre en la Terre.

[ Source ]


A Class That Turned Around Kids' Assumptions of Gender Roles!

When a real-life firefighter, surgeon, and fighter pilot drop in on a classroom, these kids have their assumptions about gender roles turned around.

[ Source ]


 
 
  
Volume 14, numéro 9 — Mercredi, 14 novembre 2018
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE