Acupuncture Addiction Agriculture Alimentation Alzheimer Amérindien Anarchisme Anatomie Animaux Anthroposophie Apiculture Approche craniosacrée Approches aquatiques Arboriculture Arbre Aromathérapie Art Arthrose Artisanat Astrologie Ayurveda Botanique Bouddhisme Cabane à sucre Calendrier Cerveau Chamanisme Channeling Chant Christianisme Coaching Collectivité Communication Constellations familiales Couleur Créativité Danse Dentisterie Eau Écologie Éducation Éducation somatique Électromagnétisme Énergétique Energétique chinoise Enfants Ennéagramme Ésotérisme Famille Faune Femme Fleurs de Bach Forêt Géobiologie Guérison Habitat Hakomi Herboristerie Histoire Homéopathie Horticulture Huiles essentielles Jardinage Jeûne Kabbale Leadership Lithothérapie Mantra Massothérapie Maternité Méditation Médiumnité Microbiote Mort Mouvement Mycothérapie Naissance Nature Naturopathie Neuroscience Numérologie Nutrition Ornithologie Ostéopathie Parkinson Permaculture Phamacopée Philosophie Photos Physique quantique Phytothérapie Pleine conscience Poésie Pollution Portraits Psychologie Qi Gong Reiki Restos végés Rites Rituel Rolfing Santé Science Semencier Sexualité Shiatsu Société Soin Corporel Son et vibration Soufisme Spiritualité Taoisme Tarot Tourisme vert Transport Vaccins Vieillir Vitamine Yeux Yoga Yoga Derviche Zen

Par Yves Gagnon, tiré de l'introduction de «Autour de la Terre»

En 1979, Yann-Jacques Viau devient gérant de Boule de neige, une librairie sherbrookoise spécialisée en ressources alternatives. En 1983, alors qu'il vient tout juste de rencontrer Renée Demers, mère de deux garçons, sa future compagne et mère de leurs trois enfants, il s'associe avec Pierre Grenier pour acheter le fonds de livres et la raison sociale et déménager la librairie sur la rue Ontario, à Montréal. La librairie maintient sa mission originale d'offrir à sa clientèle des publications alternatives traitant d'agriculture biologique, d'autoconstruction, de santé holistique, d'environnement, d'alimentation naturelle, d'herboristerie, de psychologie et de spiritualité. L'association tient près de 10 ans. En 1992, Pierre Grenier déménage Boule de Neige rue Saint-Denis avec la moitié du fonds et Renée Demers et Yann-Jacques Viau, dorénavant copropriétaires, poursuivent avec l'autre moitié du fonds l'activité de la librairie au 312, Ontario Est sous le nom de Biosfaire, choisi en l'honneur de Buckminster Fuller (1895-1983), libre penseur et concepteur de dômes géodésiques et du pavillon des États-Unis à l'Expo 67, aujourd'hui la Biosphère.

Les objectifs de la librairie se définissent au gré de la vision sociale du couple. Renée résumait leur démarche en ces termes : « Biosfaire a été créée par deux personnes qui rêvaient à la fin de leur adolescence de révolutionner le monde, de mettre du sens dans leurs actions quotidiennes et de nouer des liens de solidarité avec leur voisinage. Écoeurés du matérialisme ambiant, du vide spirituel et de la distraction perpétuelle, ils décidèrent de regrouper en un lieu unique des livres proposant des expertises et des réflexions permettant de construire un monde plus respectueux de la nature, des êtres et de la planète. »

En avril 1995, pour des considérations économiques, le couple décide de déménager Biosfaire au 4571, rue Saint-Denis. Les libraires lancent alors un bulletin électronique bimestriel envoyé aux clients de la librairie pour faire connaître les nouvelles publications alternatives.

Renée et JacquesEn janvier 2009, des examens médicaux apprennent à Yann-Jacques qu'il est atteint de leucémie. Durant son combat contre les leucocytes, Yann-Jacques se retire de la librairie et en laisse l'entière responsabilité à Renée qui continue à publier le bulletin dans lequel elle donne des nouvelles de leur combat contre la maladie.

Neuf mois plus tard, le 12 août 2009, après avoir lutté avec tous les moyens de la médecine alternative et allopathique, il succombe au cancer laissant dans le deuil Renée et leurs trois enfants, Béatrice, Gaia et Frédéric ainsi que Merlin et Mathieu, les enfants de Renée pour qui il faisait figure de père.

Renée doit garder la librairie opérationnelle. Dorénavant, elle en assume seule la destinée. C'est en janvier 2010 qu'elle me demande de collaborer au bulletin électronique de la librairie. Ma première chronique est publiée le 10 février 2010 puis par la suite aux deux semaines, mis à part une pause estivale de deux mois. Je décide de titrer mon billet Champs libres de façon à évoquer mon souhait de voir libérer les terres arables des pesticides et des OGM. Je n'ai cessé depuis de signer cette chronique dans le webzine qui porte depuis le 17 août 2011 le nom de Covivia, en l'honneur d'Ivan Illich (1926- 2002), maître à penser de Yann-Jacques. Féroce pourfendeur de la société industrielle, il a toujours défendu la tolérance et la valorisation des échanges entre tous les membres ou groupes qui constituent une société, particulièrement dans son livre La convivialité.

Un peu d'histoire
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE