Imprimer Imprimer

Appui aux sages-femmes

Appui aux sages-femmes
dans leurs négociations
avec le ministère de la Santé
et des Services sociaux

La légalisation de la profession de sage-femme au Québec a été obtenue de haute lutte par les groupes de femmes, les organismes communautaires et les comités citoyens dans les années 1980 et 1990. Nous voulons que les sages-femmes continuent de répondre à leur mission sociale, c'est-à-dire participer à la démédicalisation de la grossesse, de l'accouchement et de l'arrivée d'un bébé, pour en faire un événement porteur d'un sens plus large pour les femmes, leur famille et les communautés.

Les 159 sages-femmes du Québec sont à bout de souffle devant le mépris du MSSS à l'égard du petit groupe de femmes qu'elles représentent. Le comité de négociation du Regroupement les Sages-femmes du Québec a eu 24 rencontres infructueuses avec le comité de négociations du MSSS depuis janvier 2013. Elles sont en négociation intensive depuis juin 2011.

Elles ont dès aujourd'hui besoin du soutien concret de chaque groupe pour faire pression aurpès des autoritées concernées afin d'assurer la pérennité d'un modèle de pratique qui répond aux besoins exprimés par les femmes et leur famille.

Lorraine Fontaine, coordonnatrice
Coalition pour la pratique sage-femme

[cf Article de Mélissa Lessard]


Accueil
  Flèche gauche
Volume 9, numéro 18 — Mercredi, 6 novembre 2013
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE