Acupuncture Addiction Agriculture Alimentation Alzheimer Amérindien Anarchisme Anatomie Animaux Anthroposophie Apiculture Approche craniosacrée Approches aquatiques Arboriculture Arbre Aromathérapie Art Arthrose Artisanat Astrologie Ayurveda Botanique Bouddhisme Cabane à sucre Calendrier Cerveau Chamanisme Channeling Chant Christianisme Coaching Collectivité Communication Constellations familiales Couleur Créativité Danse Dentisterie Eau Écologie Éducation Éducation somatique Électromagnétisme Énergétique Energétique chinoise Enfants Ennéagramme Ésotérisme Famille Faune Femme Fleurs de Bach Forêt Géobiologie Guérison Habitat Hakomi Herboristerie Histoire Homéopathie Horticulture Huiles essentielles Jardinage Jeûne Kabbale Leadership Lithothérapie Mantra Massothérapie Maternité Méditation Médiumnité Microbiote Mort Mouvement Mycothérapie Naissance Nature Naturopathie Neuroscience Numérologie Nutrition Ornithologie Ostéopathie Parkinson Permaculture Phamacopée Philosophie Photos Physique quantique Phytothérapie Pleine conscience Poésie Pollution Portraits Psychologie Qi Gong Reiki Restos végés Rites Rituel Rolfing Santé Science Semencier Sexualité Shiatsu Société Soin Corporel Son et vibration Soufisme Spiritualité Taoisme Tarot Tourisme vert Transport Vaccins Vieillir Vitamine Yeux Yoga Yoga Derviche Zen
  Imprimer Imprimer

Mucilagineuse guimauve

Mucilagineuse guimauve

Guimauve
Photo : Danièle Laberge

On a tous un jour ou l'autre fait griller des guimauves au-dessus d'un feu sur la berge après la baignade! Mais peu savent que la guimauve est une plante médicinale qui soulage la toux, la voix enrouée, les irritations et même les inflammations des systèmes pulmonaire et digestif. Sa racine, riche en mucilages, bénéficie de propriétés antitussive, expectorante, adoucissante et émolliente.

Originaire d'Asie, la guimauve, Althaea officinalis, nous est venue d'Europe. Ses tiges grisâtres, dressées, peuvent atteindre plus de 1,5 m de hauteur. Elles portent des feuilles lobées dentées vert pâle, couvertes de poils, et des fleurs blanches parfois rosées. Les feuilles, les fleurs et les racines sont comestibles et médicinales.

On prélève les feuilles avant ou au début de la floraison. Au printemps ou en automne, on récolte des racines de 2 ou 3 ans qui se conservent séchées au sec à l'intérieur. Fraîches, elles se gardent quelques semaines au réfrigérateur, dans un sac de plastique.

La culture de la guimauve

Guimauve
Photo : Danièle Laberge

Vivace, la guimauve apprécie les terrains frais, humides et riches en humus. On la cultive de préférence en plein soleil, même si elle tolère une ombre partielle. On l'établit dans une terre riche, profonde, humide, mais bien drainée. Elle nécessite un bon apport de compost mûr et un arrosage régulier en début de croissance. En automne, on protège leurs racines avec un paillis de feuilles mortes ou de paille.

On peut partir des plants de guimauve par semis intérieur en mars ou par bouturage d'éclats de racines en mai ou en septembre.

Les semences de guimauve germent lentement. Pour obtenir de bons résultats, il est préférable de les stratifier, c'est-à-dire de les semer en caissette dans un terreau de germination bien humide qu'on place dans un sac de plastique au réfrigérateur ou à l'extérieur pendant 3 à 4 semaines. Puis, on installe le semis à température ambiante. Les premiers germes apparaitront de 2 à 4 semaines plus tard. Lorsque les plantules ont développé 4 feuilles, on les repique dans un terreau de croissance plus riche en compost. Après une période d'acclimatation, on transplante les plants en juin au jardin à 75 cm les uns des autres.

Les feuilles de guimauve peuvent être affectées par la rouille, une maladie fongique qui provoque ultimement la perte des feuilles. Le champignon responsable produit en abondance des spores orangé ou roux d'où son nom. Dès l'apparition des premières taches jaunes, il faut éliminer les feuilles atteintes. En prévention, on peut vaporiser sur le feuillage une solution de 5 ml de bicarbonate de soude dissous dans un litre d'eau. Une décoction de prêle aura aussi un effet préventif et curatif sur la maladie. On la prépare en faisant bouillir durant 30 minutes 100 g de tiges hachées dans 5 litres d'eau qu'on laisse ensuite infuser pendant 12 heures. On utilise la décoction en pulvérisation diluée dans une partie égale d'eau.

Le sirop de guimauve

Bienheureux ceux et celles qui disposent dans leur réfrigérateur d'un sirop de guimauve pour soulager une éventuelle toux ou un mal de gorge. Pour préparer ce sirop, on emploie des racines séchées ou encore des racines fraîches de 2e ou 3e année, récoltées au printemps ou à l'automne. On couvre d'eau les racines séchées qu'on laisse tremper durant 12 heures. Les racines fraîches doivent être lavées à l'aide d'une brosse. On les coupe en petits morceaux à l'aide d'un couteau robuste et l'on en pulvérise dans le robot 240 ml qu'on transfère dans un petit chaudron avec 480 ml d'eau. On fait mijoter à feu doux pendant 45 minutes. On tamise puis on ajoute 1 partie de sucre pour 2 parties de décoction. On fait frémir un autre 10 minutes puis on associe 1 partie de glycérine végétale à 7 parties de sirop avant d'embouteiller dans des bocaux stérilisés. Au réfrigérateur, le sirop se conserve 6 mois.

Les enfants et les adultes prennent de 5 à 10 ml pour apaiser les gorges irritées. Gargariser et avaler. On peut augmenter l'efficacité du sirop en y ajoutant 5 ml de vinaigre de thym.


Photo : Danièle Laberge

La décoction de guimauve

RacineGuimauve
Photo : Diane Mackay

On peut aussi préparer une décoction avec des racines déshydratées. Elle soulage les irritations du système respiratoire et du système digestif. On immerge quelques morceaux de racine sèche dans de l'eau froide pendant 12 heures, puis on porte doucement à ébullition. On laisse ensuite infuser 5 minutes. On la sirote durant la journée, car elle ne se conserve pas plus longtemps.

Par contre, la teinture mère, un extrait dans l'alcool, se conserve plusieurs années. Elle préserve ainsi les propriétés émolliente, mucilagineuse, nutritive, vulnéraire, laxative, diurétique et anti-inflammatoire de la racine de guimauve.

La teinture mère de guimauve

RécolteGuimauve
Photo : Danièle Laberge

Pour préparer une teinture mère de guimauve, on fait macérer des racines de guimauve dans de l'alcool. On emplit un pot aux 2/3 avec de la racine finement hachée, puis on comble le pot avec de l'alcool à 40 %. On brasse tous les jours le mélange pendant un mois, puis on filtre.

Prendre 10 à 20 gouttes 1 à 3 fois par jour.

Enfin, on peut donner des morceaux de racines épluchés à mâcher aux bébés qui percent des dents.

Comme la guimauve tapisse la muqueuse de l'estomac, elle peut empêcher l'absorption de certains médicaments. On recommande donc de les prendre une heure avant de consommer de la guimauve sous une forme ou une autre.

Diane Mackay Diane Mackay,
Biologiste, jardinière et herboriste
Les Jardins du Grand-Portage


Accueil
  Flèche gauche
Volume 10, numéro 15 — Mercredi, 8 octobre 2014
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE