Volume 14, num̩ro 4 РMardi, 3 avril 2018

Le doux roucoulement des ruisseaux

Bonjour tout le monde

Nous avons traversé l'hiver. Bravo !

Que ce printemps naissant vous soit clément ! Que le roucoulement des ruisseaux et des oiseaux charme votre entendement ! Sur un parterre de St-Lambert, j'ai aperçu ce samedi de Pâques des pétales mauves de campanules naissantes. Tout à côté, un oeuf oublié d'une chasse au trésor attendait preneur.

Cette année cette douce saison apporte un vent de changement puissant dans mon environnement. J’ai accepté un poste de libraire à Montréal à la librairie Nouvel Âge à Montréal 3 jours semaines les lundi, mardi et mercredi. Je me retrouve encore une fois entourée de livres. Alors que j’écris ces lignes, remonte à ma conscience un souvenir de la bibliothèque de l’école élémentaire; j’aimais cet endroit silencieux et ordonné. Je continuerai aussi à œuvrer comme éditrice de Covivia en parallèle, la qualité de cette édition stimulant mon enthousiasme.

Autour de moi, plusieurs personnes vivent une métamorphose. Certainement qu’un astrologue pourrait nous expliquer quelles planètes nous piquent. Nous sommes reliés à beaucoup plus loin dans l’infiniment petit et grand que ce à quoi nos sens nous donnent accès. Les anciens le devinaient intuitivement. Les scientifiques contemporains découvrent maintenant cette vérité avec leurs outils perfectionnés.

Dans ce numéro, Yves Gagnon nous livre un écrit pamphlétaire sur les déchets, la pollution qu’ils engendrent et les solutions pour y remédier. Merci Yves pour cet engagement envers Gaia, notre magnifique terre. Diane Mackay nous présente la valériane, plante de prédilection pour calmer les nerfs et dormir d’un sommeil paisible. Jardinière chevronnée, herboriste, biologiste et maintenant auteure dans cette belle aventure qu’est Covivia, elle partage généreusement ses connaissances et son expertise. Marie-Dominique Demers-King et Danièle Laberge illustrent nos écrits de leurs splendides photos. Je vous offre un texte sur la confiance en soi. Dans cette découverte que provoque l’adaptation à un nouveau lieu de vie, je réalise que mon assurance est vacillante. Cela est devenu encore plus évident à la suite de l’écoute d’une des suggestions de la rubrique sur la toile. Vous en apprendrez plus en lisant ma chronique.

C’est toujours un déchirement de finaliser le choix des livres et des items présentés dans la rubrique sur la toile. Je rends grâce pour la multitude d’informations de qualité circulant dans les médias.  

Bonne quinzaine à toutes et à tous,

Renée Demers
reneedemers@covivia.com