Acupuncture Addiction Agriculture Alimentation Alzheimer Amérindien Anarchisme Anatomie Animaux Anthroposophie Apiculture Approche craniosacrée Approches aquatiques Arboriculture Arbre Aromathérapie Art Arthrose Artisanat Astrologie Ayurveda Botanique Bouddhisme Cabane à sucre Calendrier Cerveau Chamanisme Channeling Chant Christianisme Coaching Collectivité Communication Constellations familiales Couleur Créativité Cuisine Danse Dentisterie Eau Écologie Économie Éducation Éducation somatique Électromagnétisme Énergétique Energétique chinoise Enfants Ennéagramme Ésotérisme Famille Faune Femme Fleurs de Bach Forêt Géobiologie Guérison Habitat Hakomi Herboristerie Histoire Homéopathie Horticulture Huiles essentielles Intention Jardinage Jeûne Kabbale Leadership Lithothérapie Mantra Massothérapie Maternité Méditation Médiumnité Microbiote Mort Mouvement Musique Mycothérapie Naissance Nature Naturopathie Neuroscience Numérologie Nutrition Ornithologie Ostéopathie Parkinson Permaculture Phamacopée Philosophie Photos Physique quantique Phytothérapie Pleine conscience Poésie Pollution Portraits Psychologie Qi Gong Reiki Restos végés Rites Rituel Rolfing Santé Science Semencier Sexualité Shiatsu Société Soin Corporel Son et vibration Soufisme Spiritualité Taoisme Tarot Tourisme vert Transport Vaccins Vieillir Vitamine Yeux Yoga Yoga Derviche Zen
  Imprimer Imprimer

Le Pape, cinquième Arcane du Tarot

Penser pour panser


Le Pape, cinquième Arcane du Tarot

Cinquième arcane du tarot, le Pape correspond à la cinquième lettre des vingt-deux caractères de l'alphabet hébraïque, le He qui signifie haleine ou souffle. Le Pape est l'arcane du souffle spirituel.

Sur la carte, un religieux est assis adossé entre les deux colonnes bleues d'un siège. Il accomplit l'acte de la bénédiction. Deux personnes sont agenouillées à ses pieds. Pour la première fois, nous voyons plusieurs personnages interagir.

Sur le premier arcane majeur du Tarot, on a vu un Bateleur jouer, découvrir ses talents, apprivoiser les forces de l'harmonie, du rythme et du non-effort. C'est le départ de l'initié qui correspond à la figure géométrique du point. Au deuxième arcane, l'humain a cheminé et il est devenu une Papesse. Elle s'est assise, elle s'est tue, elle écoute et elle réfléchit la connaissance dans le livre posé sur ses genoux. Un deuxième point s'est ajouté pour former la ligne. Au troisième arcane, la femme est devenue Impératrice, femme magicienne puissante, créatrice et réalisatrice. Elle porte sur sa poitrine son symbole géométrique : le triangle. Au quatrième arcane, l'être règne sur son entourage et assure son autorité avec paix et assurance tel un Empereur. Accoté sur un cube, son symbole géométrique, il est détendu, confiant et soutenu par la Terre. La vie laïque est son royaume.

Le PapeLe cinquième arcane nous oriente vers le contenu de la forme, la quintessence. Symbole de la pauvreté ou du vide, il nous rappelle que c'est le vide entre les murs qui permet l'habitat. La pauvreté dans l'esprit du Pape soit l'espace, l'absence de préjugé et l'ouverture,  l'enrichit et lui permet d'accueillir ce qui descend du ciel. Il est détendu, n'ayant pas besoin de garder, sachant que tout est disponible quand nécessaire. Il achemine l'énergie céleste. Rien pour lui, tel l'œil sain qui transmet la lumière de l'extérieur au cerveau, sans rien en conserver pour lui-même, car la vision serait alors troublée. Dans le même ordre d'idée, l'enfant est pauvre et innocent à son arrivée sur la terre. Il ne possède rien, ni bien ni connaissance. Il est à la fois humble et riche de possibilités. Des décennies plus tard, après avoir appris et accumulé, l'adulte doit redevenir comme le petit enfant pour son évolution spirituelle.

Le chiffre cinq est aussi l'addition des premiers chiffres pairs et impairs de la dizaine. C'est le mariage du ciel et de la terre. Dans l'idéal, le mariage sur la Terre est une union sacrée, unifiant les cœurs, les corps et les esprits de deux êtres. Notre Pape pourrait bien être ici en train de sanctifier un tel mariage.

Chiffre situé au centre de la dizaine, il envoie le message à celui qui le consulte de revenir au centre tout en restant lié à la totalité et ainsi permettre à la lumière de le traverser pour illuminer son entourage. Le cinq nous renvoie au pentagramme, étoile à cinq branches, associé à l'humain. Nous avons quatre membres et une tête. Nous avons cinq sens, il y a cinq saveurs, cinq directions soit les quatre points cardinaux et le centre, cinq saisons en médecine chinoise. Cinq se suffit à lui-même. À partir de l'organisation du cinq, l'humain a tous les outils en main pour déployer toutes les formes. Il peut irradier.

En médecine chinoise, l'énergie du ciel descend dans le méridien Yang Ming jusqu'aux intestins. Le rôle énergétique du pape est de permettre à l'énergie du ciel de le pénétrer, de le nourrir dans tout son corps, son cœur, et son esprit jusque dans ses bas fonds tout aussi honorables.

Le Pape est assis entre deux colonnes. Celles-ci sont en écho avec les colonnes de la bienveillance et de la rigueur de l'arbre de Séphirot. La vie se balance entre la rigueur de l'hiver et la miséricorde de l'été. Elles sont deux pôles qui permettent à la vie d'être toujours neuve et fertile. Les colonnes à l'arrière du trône font aussi allusion à Jakim et Boaz à l'entrée du temple de Salomon et elles représentent la stabilité et la force. Paix intérieure et stabilité donnent accès au temple intérieur, à la vie de l'esprit et à l'intelligence du cœur.

Cet arcane montre un pontife qui répond aux questions de disciples dévoués, exauce leurs prières et les bénit. Sur le chemin de la vie, l'humain expérimente la position supérieure de la hiérarchie, intrinsèque à la vie naturelle et terrestre, souvent pour la première fois en devenant parent. Il guide ses enfants. Ceux-ci sont sous sa responsabilité, il les aime, les protège et il les initie à la vie. Le professeur joue un rôle similaire auprès de ses étudiants et le patron consciencieux porte la mission de l'entreprise et s'assure de l'encadrement juste de tous ses employés. La responsabilité de ces personnes est grande, car certains dépendent d'eux. Se mettront-ils à leur service? Sauront-ils assumer ce pouvoir papal en exerçant une autorité rigoureuse et bienveillante?

Les personnages aux pieds du pontife sont agenouillés dans une position de vénération. L'obéissance est une des vertus reflétées dans l'arcane du Pape. L'obéissance des disciples pour le guru, des fidèles pour le prêtre, des enfants pour les parents. Le pape a jadis été un bateleur joueur comme l'enfant maniant le bilboquet. Il a aimé, écouté, appris et vénéré. Il peut maintenant guider. Une fois adulte, l'humain obéit avant tout au meilleur de soi. Il tend vers l'idéal.

La tiare du Pape surmontée d'un point touche au ciel. Il reçoit directement du ciel les paroles qui colorent sa barbe de bleu. Le disciple au pied du Pape à gauche touche le pontife de sa main gauche. Il entend la parole. Ses mains sont ouvertes pour prendre. Il est actif. Le bleu azuré de la barbe papale se répand dans le gant enfilé à sa main gauche. Elle ne lui appartient pluss totalement, enveloppée d'un gant divin. Elle tient la croix à trois traverses. De cette croix descend du ciel l'inspiration divine jusqu'à la tête du disciple de droite. Ce dernier est passif, il reçoit l'enseignement dans l'invisible par osmose, en état de dévotion devant le pape. Ces deux disciples représentent les deux voies d'apprentissage.

De sa main droite nue, le Pape bénit. Sa main est à la hauteur du cœur et elle est ornée d'une croix. La croix est un symbole fondamental. Nous vivons sur deux axes, horizontal et vertical. Sur la terre, nous oeuvrons à l'horizontale et notre respiration circule du dedans au-dehors et vice-versa. Elle est le lien entre nous et la nature, nous et les humains, nous et l'environnement. Nous sommes liés de la même façon au ciel, dans l'axe vertical. La respiration spirituelle nous lie au divin. À travers la méditation, les enseignements spirituels, la culture des vertus, nous orientons notre vie vers le divin. Le pape n'exige pas la perfection. Celle-ci est un piège si elle devient une exigence et une fierté. Y tendre est suffisant. Rigoureux et bienveillants avec nous-mêmes, libres humains nous naissons et libres humains nous restons. La décision nous appartient à chaque moment.

Les disciples prient et le Pape bénit. La maladie et la souffrance sont des prières. Quand je n'en peux plus, que mes forces humaines faillent à me sortir du pétrin, quand j'abandonne et que je demande au ciel, sous la forme que je choisis, de me venir en aide, je prie. La bénédiction vient alors sous forme de guérison, de solution, de grâce. Je prie de jour en conscience. La bénédiction vient de la nuit. Elle surgit éventuellement comme un cadeau. Alors que j'étais malade, me voilà guérie. Je m'incline devant plus grand que moi. Je reçois. J'en prends conscience et la gratitude naît dans mon cœur. La prière prend de multiples formes. C'est une demande pour que le meilleur advienne. Le Pape transmet la grâce du ciel. Le Pape en nous aussi. La gloire et la lumière n'appartiennent ni au pape ni à l'homme. Ils ne font que la transmettre.

Le Pape regarde devant vers le futur à droite. Il sait que ces enfants grandiront, que tous sont des êtres en devenir. L'idéal est un appel et nous sommes ici et maintenant. Avec cet arcane, l'humain dans son voyage sur la terre touche à sa quintessence céleste; centré, il apprivoise la hiérarchie, la pauvreté ou la richesse du vide ainsi que la dévotion.

Renée Demers
reneedemers@covivia.com

Références:
Dictionnaire des symboles, Jean Chevalier, Éditions Robert Laffont, 1982
Méditations sur les 22 arcanes du tarot, Anonyme, Éditions Aubier, 1980
La voie du tarot, Alexandro Jodorowsky, Éditions Albin Michel, 2004
Le tarot des imagiers du Moyen Âge, Oswald Wirth, 1984


Accueil
  Flèche gauche
Volume 10, numéro 13 — Mercredi, 10 septembre 2014
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE