Acupuncture Addiction Agriculture Alimentation Alzheimer Amérindien Anarchisme Anatomie Animaux Anthroposophie Apiculture Approche craniosacrée Approches aquatiques Arboriculture Arbre Aromathérapie Art Arthrose Artisanat Astrologie Ayurveda Botanique Bouddhisme Cabane à sucre Calendrier Cerveau Chamanisme Channeling Chant Christianisme Coaching Collectivité Communication Constellations familiales Couleur Créativité Danse Dentisterie Eau Écologie Éducation Éducation somatique Électromagnétisme Énergétique Energétique chinoise Enfants Ennéagramme Ésotérisme Famille Faune Femme Fleurs de Bach Forêt Géobiologie Guérison Habitat Hakomi Herboristerie Histoire Homéopathie Horticulture Huiles essentielles Jardinage Jeûne Kabbale Leadership Lithothérapie Mantra Massothérapie Maternité Méditation Médiumnité Microbiote Mort Mouvement Mycothérapie Naissance Nature Naturopathie Neuroscience Numérologie Nutrition Ornithologie Ostéopathie Parkinson Permaculture Phamacopée Philosophie Photos Physique quantique Phytothérapie Pleine conscience Poésie Pollution Portraits Psychologie Qi Gong Reiki Restos végés Rites Rituel Rolfing Santé Science Semencier Sexualité Shiatsu Société Soin Corporel Son et vibration Soufisme Spiritualité Taoisme Tarot Tourisme vert Transport Vaccins Vieillir Vitamine Yeux Yoga Yoga Derviche Zen
  Imprimer Imprimer

Expérimenter l'eau

Penser pour panser

Expérimenter l'eau

Notre corps physique est composé d'eau à plus de 60 %. L'eau est nécessaire à notre survie. Nous buvons ce liquide tous les jours. Cela nous hydrate. Nous nous lavons plusieurs fois chaque jour, les mains, le visage, le corps en entier. Cela nous nettoie. Quand il fait chaud, nous nous baignons dans des bassins d'eau naturels ou artificiels ; la fraîcheur et la douceur de l'eau nous rafraîchissent, nous relaxent et nous vivifient. L'eau est l'élément purificateur le plus puissant que nous utilisions sur la terre. Dans notre corps, il s'infiltre partout et à travers nos reins, il entraîne l'indésirable. De nos yeux, il coule transportant les résidus émotionnels et purifie ainsi notre corps astral. En laissant aller ces dépôts de stress et de chocs émotionnels, nous maintenons notre santé. La joie et la grâce s'expriment aussi dans le don des larmes quand notre corps exulte.

Une des propriétés de l'eau est la régénération. Qui n'a pas pris une douche un jour pour retrouver un peu d'énergie lors d'une journée exténuante. On se sent mieux après une douche ou un bain. L'eau nous libère de la fatigue et des soucis. Elle les emporte dans le drain. « Je me sens comme une neuve », dit-on parfois quand on sort de la salle de bain avec un sourire de soulagement.

Depuis ma tendre enfance, j'aime entendre le son de l'eau qui coule. Celle du robinet, de la source et du clapotis de la pluie. Cela me détend et m'apaise. Plonger mes mains dans l'eau chaude pour laver la vaisselle a toujours été pour moi un réconfort. Je me souviens encore, avec un sourire au coin des lèvres, les rires moqueurs des enfants que je leur disais que laver la vaisselle faisait du bien. Ils me soupçonnaient alors de manipulation positive…


Photo : Jacqueline Martin

La matière terrestre est composée de quatre éléments : l'eau, la terre, le feu et l'air. Ces quatre substances se retrouvent dans tout ce qui nous entoure. Elles ont chacune leur propriété et leur utilité. L'eau purifie, fluidifie et régénère.

L'eau a été notre premier environnement dans l'utérus et les biologistes attestent que c'est dans l'eau que la vie est apparue. L'eau favorise la vie et la croissance des plantes. Elle dégage les engorgements, se frayant un chemin partout à coup de douceur et de persévérance, entraînant avec elle les matériaux obstruant son passage.

Dans les traditions occidentales, l'eau symbolise d'abord l'origine de la création. Elle est mère et matrice. L'étymologie nous apprend que le terme eau dérive du latin aqua et via les langues d'oïl de ewes. On le retrouve dans la Chanson de Roland, poème épique et chanson de geste du XIIe siècle,sous la forme ewe. Je n'ai pu m'empêcher de faire le lien entre ce vocable féminin dans la langue française et celui qui désigne la première femme dans la tradition chrétienne : Ève. Dans les contes de fées, les chants folkloriques, les récits de la Bible, les puits et les fontaines sont les lieux de prédilection des rencontres significatives. L'eau reflète la lumière de la sagesse. L'eau ne juge pas. Elle irrigue tout et tous de façon égale. Elle est libre, mobile et sans attache. Elle coule selon la nature du terrain vers le bas, trouvant toujours son chemin. Elle favorise les récoltes. Du ciel, il pleut de la bienfaisance sur la terre asséchée. Elle est aussi déluge, abyme et renouveau.

En Asie, l'eau est la forme substantielle de la manifestation, l'origine de la vie, le symbole de la fertilité et celui de la pureté. L'eau, opposée au feu, est yin. Elle correspond au Nord, au froid, aux reins et à la couleur noire.

Lao Tseu a décrit l'eau dans le texte VIII du Tao Te King :

La bonté suprême est comme l'eau
qui favorise tout et ne rivalise avec rien.
En occupant la position dédaignée de tout humain,
elle est tout proche du Tao.
Sa position est favorable.
Son cœur est profond.
Son don est généreux.
Sa parole est fidèle.
Son gouvernement en ordre parfait.
Elle remplit sa tâche.
Elle agit à propos.
En ne rivalisant avec personne,
elle est irréprochable.

Dans toutes les religions et les mouvements d'éveil, l'eau est un élément des rituels sous forme de boisson, de bain, de lavement ou de baptême. Elle est au cœur de l'enseignement spirituel. De la goutte à l'océan, elle a une place privilégiée dans la poésie mystique comme dans ce poème visionnaire de Rumi.

D'abord, tu fus minéral, puis tu devins plante,
ensuite tu devins animal, comment l'ignorais-tu ?
Puis tu fus fait homme, doué de connaissance, de raison et de foi,
Quand tu auras transcendé la condition d'homme,
Tu deviendras sans nul doute un ange.
Alors tu en auras fini avec la terre, ta demeure sera le ciel.
Dépasse même la condition angélique,
Pénètre dans cet océan,
Afin que ta goutte d'eau devienne l'océan !

Dans la liturgie chrétienne, l'eau est au chercheur spirituel ce qu'elle est pour l'assoiffé. Cette citation de la parole de Jésus rapportée par Jean illustre bien la parenté qu'il y a entre l'eau physique et l'eau spirituelle.

Quiconque boit de cette eau
aura soif à nouveau;
mais qui boira de l'eau que je lui donnerai
n'aura plus jamais soif;
l'eau que je lui donnerai
deviendra en lui source
d'eau jaillissant de l'éternel.

Trêve de paroles et place à l'expérimentation personnelle ! Omraam Mikhaël Aïvanhov honore la féminité de l'eau dans le premier des deux rituels que je vous invite à pratiquer. Le second rituel, plus simple, peut s'exécuter plusieurs fois par jour.

Comment prendre un bain

Ordinairement, les hommes ne pensent pas qu'en lavant leur corps physique, ils ont quelque chose à faire pour purifier aussi leur corps éthérique et leur corps astral. Dans les plans éthérique et astral se trouvent des impuretés dont il est très difficile de se débarrasser, et celles du plan astral sont plus puissantes, plus indésirables et plus nocives que celles de tous les autres plans. Or, l'eau est capable de chasser ces impuretés, mais il faut d'abord la vivifier. Pour cela vous devez préparer une certaine quantité de sel dans un récipient. Vous savez sans doute que le sel joue un rôle très important dans les cérémonies religieuses… Vous devez préparer ce sel le matin, en allumant des bougies, en brûlant de l'encens et en prononçant quelques paroles pour le consacrer à la pureté absolue au Christ, à l'Énergie cosmique et demander aux Intelligences célestes de le bénir afin de lui conférer des vertus purificatrices.

Avant d'entrer dans le bain, vous jetez dans l'eau ce sel que vous avez consacré et vous prononcez quelques mots pour sanctifier l'eau par la vertu du sel ; puis vous vous adressez à la Mère Divine et vous lui dites : « O Mère Divine, j'admire cette eau qui est un reflet de Toi ; je T'en prie, sanctifie-la pour qu'elle puisse emporter toutes mes impuretés, mes maladies et mes faiblesses afin que je puisse mieux servir mon Père Céleste. » Puis, vous touchez l'eau et vous parlez aux créatures qui l'habitent : « O ondines, comme vous êtes belles, pures et transparentes! Recevez-moi, acceptez-moi et travaillez sur moi pour enlever tout ce qui est nocif en moi, tout ce qui n'est pas en harmonie avec le Ciel. » En disant cela, vous touchez l'eau avec beaucoup d'amour. L'eau est un élément dans lequel vivent des entités invisibles mais belles et pures ; à travers elle, vous entrez en contact avec ces entités qui sont très sensibles et qui seront bien disposées envers vous à cause de votre attitude pleine d'amour. Dans un broc prenez ensuite de cette eau que vous avez bénie pour la faire couler sur vous une fois que vous aurez fini de vous laver. Quand vous entrez dans l'eau, vous lui dites combien elle est belle, combien vous êtes émerveillé et vous vous savonnez trois fois. Si vous avez beaucoup de foi et beaucoup d'amour, vous aurez de grands résultats ; tout dépend de votre foi et de votre amour.

Comment utiliser l'eau pour se débarrasser d'états négatifs

Vous avez parfois des chagrins et des tristesses dont vous ne savez pas comment vous débarrasser. Alors regardez et écoutez l'eau couler. Même si ce n'est que l'eau du robinet, après quelques instants vous vous sentez soulagés. Que s'est-il passé ? L'eau qui coule influence le plexus solaire en entraînant les matériaux qui vous perturbaient. Vous pouvez aussi plonger vos mains dans l'eau chaude ou froide, et après vous aurez l'impression d'être débarrassés de votre fardeau. Lavez-vous consciemment les mains avec du savon, une fois, deux fois… et même jusqu'à dix fois. Grâce à la pensée qui agit pendant que vous les lavez, vous lavez aussi vos mains éthériques qui sont au-delà de vos mains physiques.

Une majorité d'entre nous a accès aisément à l'eau potable dans nos demeures et à l'eau pure dans les rivières et les lacs. Disons merci pour l'eau dans notre vie. Buvons un verre d'eau en reconnaissant notre privilège. Prenons un bain en réalisant la chance que nous avons de disposer de cette immense quantité d'eau. Vivre de la gratitude pour ces gestes bienfaiteurs quotidiens est source de bonheur.

Il est important de protéger la pureté de l'eau dans notre environnement et dans notre esprit. Les cours d'eau menacés actuellement par notre appétit vorace et notre inconscience ont grandement besoin de notre soutien. Alors, participons avec les moyens dont nous disposons au maintien de la pureté de l'eau physique sur la planète Terre et de l'eau symbolique dans nos esprits. L'eau a besoin de nous et nous avons besoin d'elle. Nous sommes indissociables.

Renée Demers
reneedemers@covivia.com

- - -

(1) Le corps éthérique modèle les matériaux du corps physique et y fait naître fonctions, échanges et circuits rythmiques. Le corps astral établit les transmissions de l'affect dans l'organisme et avec l'environnement; siège des instincts, sensations, passions et émotions tout d'abord puis des sentiments du beau, du bon et du juste.

Réféfences:
Dictionnaire des symboles, Jean Chevalier, Éditions Robert Laffont 1982
Tao-To King, Lao Tseu, Éditions Gallimard, 1967
Rumi, Marc-Alain Descamps, Association française du transpersonnelle
L'Évangile selon St-Jean, La Bible de Jérusalem, Éditions Desclée de Brouwer, Paris, 1975
Œvres complètes, La nouvelle terre, Tome XIII, Omraam Mikhaël Aïvahov, Éditions Prosveta
Sens de la vie, Rudolf Steiner, Éditions Triades, 1977
Septénaire, Société théosophiqe, Wikipedia


Accueil
  Flèche gauche
Volume 10, numéro 15 — Mercredi, 8 octobre 2014
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE