Acupuncture Addiction Agriculture Alimentation Alzheimer Amérindien Anarchisme Anatomie Animaux Anthroposophie Apiculture Approche craniosacrée Approches aquatiques Arboriculture Arbre Aromathérapie Art Arthrose Artisanat Astrologie Ayurveda Botanique Bouddhisme Cabane à sucre Calendrier Cerveau Chamanisme Channeling Chant Christianisme Coaching Collectivité Communication Constellations familiales Couleur Créativité Danse Dentisterie Eau Écologie Éducation Éducation somatique Électromagnétisme Énergétique Energétique chinoise Enfants Ennéagramme Ésotérisme Famille Faune Femme Fleurs de Bach Forêt Géobiologie Guérison Habitat Hakomi Herboristerie Histoire Homéopathie Horticulture Huiles essentielles Intention Jardinage Jeûne Kabbale Leadership Lithothérapie Mantra Massothérapie Maternité Méditation Médiumnité Microbiote Mort Mouvement Musique Mycothérapie Naissance Nature Naturopathie Neuroscience Numérologie Nutrition Ornithologie Ostéopathie Parkinson Permaculture Phamacopée Philosophie Photos Physique quantique Phytothérapie Pleine conscience Poésie Pollution Portraits Psychologie Qi Gong Reiki Restos végés Rites Rituel Rolfing Santé Science Semencier Sexualité Shiatsu Société Soin Corporel Son et vibration Soufisme Spiritualité Taoisme Tarot Tourisme vert Transport Vaccins Vieillir Vitamine Yeux Yoga Yoga Derviche Zen
  Imprimer Imprimer

Lumineuse matière

Renée Demers

Lumineuse matière

At the end of a year Kabandhee Katyayana said : « Lord ! Who created all things ? »
The Sage said : «  The Creator, His mind’s eye on the world made a couple in meditation, life and matter, thinking they would do the rest. » …Sun is life. Moon, matter. World moveable and immoveable is matter, all shape matter.
He, all-prevalent life, first shows himself as Light.
Here is my authority :
The wise know Him, the all pervading, all illuminationg, all knowing, the One, upholder of all, and say that He rises as the sun that He may warm everything, go into everything, its particular life. 

IV Questions (Prasha-Upanishad) 
The Ten Principal Upanishads
Put into English by Shree Purohit Swami and W. B. Yeats, Faber Editions, 1971

Une des découvertes fondamentales de la physique quantique au siècle dernier est qu’une particule de matière est aussi une onde. La compréhension de cette notion m’a été transmise par Lynne McTaggart à la lecture de son ouvrage intitulé  «The Field» en 2008 (1). Excellente vulgarisatrice, elle explique comment les avancées en physique quantique démontrent l’existence d’un champ de cohérence qui relie toute chose dans l’univers. J’ai retrouvé une explication symbolique de ce phénomène en lisant une édition partielle des Upanishads cet été. Cet ouvrage est constitué de dix des principaux articles parmi les cent-huit qui les composent. Ces textes furent rédigés il y a plus de 2000 ans et ils constituent un des livres fondateurs de la religion hindoue.

J’étais particulièrement excitée quand je suis tombée sur ce passage à la page 39, cité ci-haut en italique. Assise sur la terrasse, calme et curieuse l’instant d’avant, mes neurones s’animèrent et mon cœur pulsa de joie . Que j’aime ces sensations jubilatoires !

Si je résume en français ma compréhension du texte, cela va comme suit:
Un disciple demande à un sage : qui a créé toute chose ? Celui-ci explique que le Créateur a engendré au début du monde un couple en méditation, la vie et la matière en se disant qu’ils feraient le reste. Il ajoute que ce qui représente le mieux la vie est le soleil. Il pénètre tout, illumine tout, et réchauffe tout. Autrement dit, au début étaient la lumière et la matière.

Ciel nuageux
Photo : M.-D. King-Demers

Toute chose sur la Terre est faite de matière et de lumière selon ce texte initiatique. Observation que la physique quantique a maintenant expliquée et que les sages indiens connaissaient deux mille ans auparavant. Le terme utilisé par les maîtres orientaux pour nommer l’état de transcendance est celui d’illumination. Ce qui tombe sous le sens de la physique quantique. Nous sommes tous illuminés, étant aussi des êtres de lumière. La différence entre les sages et la majorité d’entre nous réside dans la conscience qu’ils ont de leur dimension lumineuse.

Je possède un corps composé de matière, inscrit dans l’espace et le temps, limité et situé ici devant cet ordinateur en train d’écrire. Il fonctionne selon des lois déterminables. Je suis aussi lumière et mes ondes communiquent avec l’univers entier. Mes ondes sous forme de pensées, de vibrations, de sentiments et de chaleur humaine, voyagent à une vitesse phénoménale au-delà des mécanismes connus et traversent toute matière. Je reçois aussi des ondes en provenance de l'extérieur. Mon aire d’influence est à la fois restreinte et universelle. Je suis dense et insaisissable. Je suis physique et ondulatoire. Je suis lente et rapide.

Ces observations nous expliquent le phénomène de la télépathie. Comment est-ce possible qu’au moment où je pense à telle personne, le téléphone sonne dans la seconde suivante et qu’elle est au bout du fil. Parce que nous, êtres humains, sommes composés de matière et de lumière comme tout ce qui vit sur la terre. Que nos pensées, matière infime, voyagent telles des ondes et ne sont pas soumises aux limites matérielles.

L’intrication quantique va encore plus loin en démontrant que des électrons ayant été en contact physique une fois demeurent liés ensuite éternellement, peu importe la distance qui les sépare. Ils s’influencent mutuellement. Ainsi en va-t-il de nous aussi les humains. Ce qui explique que nous soyons tous sur le même bateau, que nous formions une grande chaîne humaine, nous influençant les uns et les autres au-delà du temps et de l’espace.

Ces notions expliquent aussi la puissance de la prière. Quand ma mère, fervente catholique, prie pour la santé d’un proche qu’elle aime, elle contribue à sa guérison. Son désir de voir la personne aimée dans de bonnes dispositions se transforme en intention. Avec sa volonté, elle focalise dans cette direction. Avec ferveur, en alliant sa foi à la chaleur de son amour, elle envoie des ondes de guérison. De plus, elle utilise des prières chrétiennes telles le « Je vous salue Marie » et le « Notre-Père » qui sont utilisées par des fidèles depuis des milliers d’années. À l’instar des mantras récités depuis longtemps avec humilité, constance et dévotion, elles constituent de véritables autoroutes énergétiques.

La connaissance à laquelle j’ai été initiée dans ma scolarisation ainsi que l’information scientifique repose depuis quelques siècles sur le principe que les êtres terrestres sont composés uniquement de matière. Toutes ces années d’études et de recherches matérialistes ont permis une grande avancée technologique dans le monde et pour moi, un affranchissement incroyable. Je peux vivre seule en montagne confortablement. Je vis une vie de pacha qui n’était possible que pour les rois et les reines dans les temps anciens. L’électricité, l’automobile, les appareils domestiques sont des serviteurs extraordinaires. Alors merci pour toutes ces découvertes !

Cependant, prendre conscience de ma lumière, phénomène invisible à l’œil extérieur, est une révolution intérieure. Mes pensées, mon amour et ma peur sont des vibrations que j'émets et ils possèdent un pouvoir d'action. Je reçois aussi constamment des messages ondulatoires que ma psyché ne décode pas toujours. Intégrer cette connaissance est intrigant et merveilleux !

Renée Demers
reneedemers@covivia.com

(1) Traduction française: Le champ, Éditions Ariane

Lectures complémentaires:
How Does Prayer Actually Work?
L'intrication quantique, ou le rêve de la communication instantanée


Accueil
  Flèche gauche
Volume 12, numéro 14 — Mercredi, 21 septembre 2016
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE