Acupuncture Addiction Agriculture Alimentation Alzheimer Amérindien Anarchisme Anatomie Animaux Anthroposophie Apiculture Approche craniosacrée Approches aquatiques Arboriculture Arbre Aromathérapie Art Arthrose Artisanat Astrologie Ayurveda Botanique Bouddhisme Cabane à sucre Calendrier Cerveau Chamanisme Channeling Chant Christianisme Coaching Collectivité Communication Constellations familiales Couleur Créativité Cuisine Danse Dentisterie Eau Écologie Économie Éducation Éducation somatique Électromagnétisme Énergétique Energétique chinoise Enfants Ennéagramme Ésotérisme Famille Faune Femme Fleurs de Bach Forêt Géobiologie Guérison Habitat Hakomi Herboristerie Histoire Homéopathie Horticulture Huiles essentielles Intention Jardinage Jeûne Kabbale Leadership Lithothérapie Mantra Massothérapie Maternité Méditation Médiumnité Microbiote Mort Mouvement Musique Mycothérapie Naissance Nature Naturopathie Neuroscience Numérologie Nutrition Ornithologie Ostéopathie Parkinson Permaculture Phamacopée Philosophie Photos Physique quantique Phytothérapie Pleine conscience Poésie Pollution Portraits Psychologie Qi Gong Reiki Restos végés Rites Rituel Rolfing Santé Science Semencier Sexualité Shiatsu Société Soin Corporel Son et vibration Soufisme Spiritualité Taoisme Tarot Tourisme vert Transport Vaccins Vieillir Vitamine Yeux Yoga Yoga Derviche Zen
  Imprimer Imprimer

Céline Caron

Le Québec perd une grande écologiste

Céline Caron, écologiste évolutive et médecin de la terre, s'est éteinte à l'hôpital de l'Hôtel-Dieu de Québec, le 17 décembre 2015, à l'âge de 77 ans, laissant dans le deuil son époux, M. Yves Tessier, ainsi qu'un nombre incalculable de jardiniers et d'écologistes qu'elle a inspirés par sa passion incommensurable pour la Vie.

Installée depuis près de 40 ans à Château-Richer sur la côte de Beaupré où elle a transformé une ancienne terre à patates en un prodigieux havre de biodiversité, Céline était avant tout une passionnée du sol et des arbres qu'elle semait et plantait sans retenue.

J'ai connu Céline par le livre Fruits et petits fruits qu'elle a cosigné avec Jean Richard en 1981 ainsi que par les nombreuses conférences qu'elle a données sur le paysage comestible, l'écologie et le sol vivant.

Affligée par un virus alors qu'elle était en Nouvelle-Zélande en 1994 pour livrer une conférence sur le bois raméal, elle est demeurée pendant 14 semaines dans le coma ce qui l'a laissé avec des séquelles permanentes que l'acupuncture, l'ostéopathie, la réflexologie et le travail énergétique ont réussi à atténuer.

Durant ses dernières années, moins mobile, elle a travaillé à colliger ses connaissances sur le sol et sur les arbres, un travail qui devrait se conclure par la parution de deux livres posthumes.

Je conclus par un extrait d'une prière amérindienne qu'elle avait choisi pour être lue lors de la cérémonie commémorative qui s'est tenue à Québec le 9 janvier dernier où une foule nombreuse lui a rendu un dernier hommage.

LigneVide

CelineCaron

Je suis les mille vents qui soufflent,
je suis le scintillement des cristaux de neige,
je suis la lumière qui traverse les champs de blé,
je suis la douce pluie d'automne,
je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin,
je suis l'étoile qui brille dans la nuit.

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer,
je ne suis pas là,
je ne suis pas morte.
Je suis partout.

Yves Gagnon
Les Jardins du Grand-Portage


Accueil
  Flèche gauche
Volume 12, numéro 1 — Mercredi, 20 janvier 2016
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE