Imprimer Imprimer

Sur le chemin de compostage

ChampsLibres

Sur le chemin de compostage

CompostMains

Nombreuses sont les municipalités qui mettent de l'avant des programmes de récolte des matières compostables. Bien que l'initiative soit louable, car les rebuts organiques d'une maisonnée comptent pour 30 % des déchets envoyés au site d'enfouissement et elles contribuent à la production de méthane, un gaz — 21 fois plus puissant que le CO2 comme gaz à effet de serre — émis lorsque des matières organiques sont enfouies en profondeur et qu'elles subissent une fermentation anaérobie, il demeure préférable de récupérer à la source les matières compostables et de gérer sur place leur transformation en compost qui permettra de fertiliser le jardin ainsi que les platebandes du terrain qui ceinture la maison.

Afin de vous permettre de réussir le compostage de vos matières organiques résiduelles sans odeur et sans souci, je vous livre ici un résumé des fondements de la technique.

Brouette

Les matières premières

Théoriquement, toute matière organique peut être compostée. Cependant, lorsque le compost est destiné à des cultures alimentaires, une attention particulière doit être portée à la qualité de la matière utilisée. On devrait éviter d'employer des matières organiques potentiellement contaminées par des métaux lourds ou par des résidus de pesticides tels des végétaux issus de zones industrielles ou des rognures de gazon traité aux phytocides. On devrait aussi s'abstenir d'intégrer au compost des plantes malades ou montées en graines afin d'éviter la propagation des maladies et l'envahissement du jardin par des adventices.

Si le jardin est de petite taille, le compost obtenu par le recyclage des matières organiques d'une maisonnée suffit à sa fertilisation. Lorsque le jardin occupe une surface importante, il faut importer des matières organiques de l'extérieur, par exemple des feuilles, du bois raméal fragmenté, de la paille ou du fumier. Les matières organiques, lorsqu'elles sont compostées selon les règles, donnent un amendement de haute qualité qui permet d'assurer la pérennité et la fécondité du jardin.

Boite

En ville, il est préférable de disposer les matières organiques à composter dans une boîte à compost à un ou deux compartiments, cette dernière option facilitant leur retournement. Ainsi, lorsque le premier compartiment est plein, on transfère les matériaux en fermentation dans le second en prenant bien soin de brasser la matière et de l'arroser au besoin. Le premier compartiment devient alors libre pour recevoir de la nouvelle matière. Les compartiments devraient mesurer au moins 1 m3.

À la campagne, lorsqu'on n'est pas contraint par l'espace, on peut monter le tas de compost au jardin, directement sur le sol, ce qui permet la migration des micro-organismes décomposeurs vers la matière organique et prévient l'envahissement du tas par des rhizomes inopportuns. Qu'il soit au soleil ou à l'ombre importe peu. On peut couvrir le compost à l'aide d'une toile afin de stabiliser son taux humidité, de le protéger du lessivage causé par la pluie ainsi que de certains insectes tels les hannetons — ponte en juin — et les noctuelles — ponte en fin d'été —, parents des vers gris.

On monte le tas de compost graduellement, au fur et à mesure que la matière est disponible. On épluche des légumes, on taille une vivace, on arrache les choux gras, on ratisse l'allée, on balaie les feuilles : toute matière organique saine, produite par le jardin et par les activités quotidiennes de la maisonnée sera portée au tas en formation. On doit cependant alterner les matières de façon à créer un rapport carbone azote optimal.

Le compost théorique

Il importe de comprendre que certains matériaux sont riches en azote, alors que d'autres le sont en carbone. Les matières azotées sont vertes et humides tandis que les matières carbonées sont brunes et sèches. Il s'agit d'avoir toujours sous la main des matières carbonées — feuilles mortes, bois raméal fragmenté ou paille — pour pouvoir les alterner avec des matières vertes et azotées, produites en permanence en cuisine. Comme les matières carbonées abondent en automne, il faudra penser en entreposer pour en avoir sous la main le printemps venu, une période de l'année où elles se font plus rares.

DéchetsDeTable

Le secret du compostage réside dans la création d'un équilibre entre ces deux types de matériaux en associant une partie de matière azotée pour deux parties de matière carbonée. Lors du montage du tas, on alternera par exemple 3 cm de résidus de cuisine avec 6 cm de feuilles mortes et/ou de paille.

L'air est essentiel à la respiration des microorganismes responsables de la transformation des matières organiques. On doit donc assurer au tas une aération maximale. Certains matériaux comme la paille et les feuilles mortes favorisent la présence d'air dans le tas alors que les matières vertes et azotées sont naturellement plus denses. Lors du montage du tas, il faut disposer les matériaux de façon à créer une porosité à leurs interstices. Ainsi, on évitera de les compresser inutilement.

Le volume du tas joue également sur la quantité d'air qu'il recèle. Il devrait atteindre au minimum 1 m3 et au maximum 2 m3, pour un tas composé principalement de feuilles mortes ou de résidus de jardin entiers. Le retournement périodique du tas assurera son oxygénation.

En dernier lieu, il importe de préciser que les matières organiques doivent être humides à 50 %. Les matières azotées sont naturellement humides; ce sont donc les matières carbonées qu'on doit humecter. Le taux d'humidité est adéquat lorsqu'on les compresse entre ses mains et que quelques gouttes d'eau s'en échappent.

Le compost pratique

On doit dans un premier temps créer un lit de matières carbonées de 15 cm d'épaisseur constitué de résidus de jardin, de tiges ligneuses, de feuilles mortes ou de paille. Puis, on accumulera en alternant 6 cm de matériaux carbonés et 3 cm de matériaux azotés, en tentant de diversifier les matières employées. On recommande de saupoudrer de la terre de jardin ou du vieux compost à tous les 30 cm de façon à inoculer le tas en micro-organismes. Au besoin, on humectera les matières carbonées. On ajoute les matières organiques au tas de compost selon leur disponibilité, au fur et à mesure qu'elles sont produites.

Lorsque le tas de compost est monté selon les règles, une chaleur se crée au coeur du tas. Le dégagement d'odeurs indique un excès d'azote : le tas doit alors être retourné sans délai de façon à lui intégrer les matières carbonées qui lui manquent. À cet effet, on peut utiliser des feuilles mortes ou de la paille. Plus on brasse les matières, plus rapide sera la décomposition. Une période d'un an est généralement nécessaire à l'obtention d'un compost mûr.

CompostPlanches

Le compost est l'amendement idéal pour le jardin. Il ensemence le sol en micro-organismes tout en les nourrissant. Il allège les sols trop lourds, ce qui favorise le drainage et l'aération. Il améliore la capacité de rétention d'eau et d'éléments minéraux des sols légers. Enfin, le compost, en se minéralisant, libère des éléments nutritifs assimilables à un taux qui convient à la perfection aux végétaux cultivés.

On applique le compost au jardin de préférence au printemps à raison de 1 à 2 cm sur les surfaces en culture, en accord avec l'exigence des plantes cultivées, les tomates, les aubergines, les artichauts, les cucurbitacées et le maïs étant les plus voraces.

CompostPailleChatte

Yves Gagnon

Site internet : Les Jardins du Grand-Portage


Formation intensive de fin de semaine en jardinage écologique à Québec avec Yves Gagnon

Les 27 et 28 avril, à Québec au Centre culture et environnement Frédéric Back sis au 870, avenue de Salaberry (une rue à l'est de Cartier), Yves Gagnon offrira une formation intensive en jardinage écologique. Le cours de 12 heures traitera entre autres de la planification du jardin, du sol et de la fertilisation biologique, des semences et des semis, du contrôle des adventices, des maladies et des ravageurs. Le cours commence à 9 h le matin et se termine à 16 h. La formation ne requiert aucun prérequis.

Coût: 125 $, taxes incluses. Un dépôt de 50 $ est requis.

Pour inscription, postez votre chèque libellé à Les éditions Colloïdales avec vos coordonnées complètes incluant votre numéro de téléphone à:

Les éditions Colloïdales

800, chemin du Portage

Saint-Didace
J0K 2G0

* * *

Les ateliers des Jardins des Jardins du Grand-Portage

Aux Jardins du Grand-Portage, nous avons une mission éducative qui vise à transmettre des outils d'autosuffisance en alimentation et en santé.

En permettant un accès à nos jardins, nous atteignons une partie de cet objectif. Afin d'approfondir certains thèmes, nous offrons 5 ateliers pratiques portant sur diverses facettes d'un mode de vie écologique.

CALENDRIER DES ATELIERS POUR L'ANNÉE 2013

DATE FORMATION ANIMATEUR

8 juin

Plantes médicinales

Rôle et culture

Diane Mackay

Herboriste

15 juin

Le jardinage écologique sur le terrain

Yves Gagnon

jardinier

13 juillet

Plantes médicinales

Récolte et transformation

Diane Mackay

Herboriste

7 septembre

Techniques de récolte et de conservation des légumes et des herbes : chambre froide, congélation, séchage, lactofermentation...

Yves Gagnon

Jardinier

21 septembre

Plantes médicinales racines

Récolte et transformation

Diane Mackay

Herboriste

Modalités d'inscription

Les ateliers se donnent de 10 heures à 16 heures le samedi à Saint-Didace. Le coût par atelier est 50 $, taxes incluses. Le nombre de participants est limité à 20 par atelier.

Pour réserver votre place, vous devez nous faire parvenir un dépôt de 20 $ par atelier accompagné de vos coordonnées complètes incluant votre numéro de téléphone. Libellez votre chèque au nom de Les Jardins du Grand-Portage. Nous confirmerons par téléphone une semaine avant l'atelier.

Pour informations ou inscription

Yves Gagnon, Diane Mackay
800, chemin du Portage
Saint-Didace (Québec) JOK 2GO

Téléphone et télécopieur: 450 835-5813

Courriel: info@jardinsdugrandportage.com

* * *

Terre cuite
[effet d'emballement]

TerreCuite

Avec Yves Gagnon aux textes et à la voix, Richard Lalonde aux compositions, aux flûtes et aux saxophones, Nemo Venba au banjo, aux percussions, à la voix et à la trompette, Marc-Antoine Sauvé à la mandoline et aux guitares et Guillaume Campeau-Vallée, un jeune comédien iconoclaste, au jeu, à la voix et aux chorégraphies.
Un spectacle haut en couleur qui en met plein la vue et les oreilles.

Jeudi 11 avril à 21 h, à Québec Café Babylone 181, Saint-Vallier Est, Québec.

Menu thématique végétarien offert pour l'occasion à partir de 20$.
Spectacle 15 $

Réservation: info@jardinsdugrandportage.com


Accueil
  Flèche gauche
Volume 9, numéro 6 — Mercredi, 27 mars 2013
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE