Imprimer Imprimer

Histoire d'une étoile

ChampsLibres

Histoire d'une étoile

« L'histoire du cosmos, c'est l'histoire de la matière qui s'éveille. L'univers nait dans le plus grand dénuement. N'existe au départ qu'un ensemble de particules simples et sans structures. Comme les boules sur le tapis vert d'un billard, elles se contentent d'errer et de s'entrechoquer. Puis, par étapes successives, ces particules se combinent et s'associent. Les architectures s'élaborent. »

Hubert Reeves, Patience dans l'azur.

Voûte

J'ai servi la messe, souhaité être prêtre. J'étais fébrile à ma première communion et mon baptême fut confirmé. J'ai subi les soeurs, fus mis en rang par les jésuites, ai suspendu ma présence à la célébration eucharistique dominicale une fois exprimé au curé de la paroisse — une exigence de mes parents — mon agnosticisme.

Ce fut lors d'un cours de philosophie orientale que je pus enfin mettre des mots sur cette énergie indicible que je percevais dans toute matière, cette essence universelle dans laquelle m'apparaissaient baigner toutes choses. « Voir tout, lorsque nous regardons l'univers, c'est voir aussi bien au-delà de ses seules apparences de surface. C'est pénétrer dans son essence profonde par ce qu'il y a de plus intime et de plus inexprimable. » [1]

Quelques années plus tard, je découvre et m'abreuve des ouvrages d'Hubert Reeves dont la teneur me confirmaient l'absence d'un dieu indépendant, extérieur à nous et à cette force présente en toutes choses. Doté d'une expression limpide et d'une irréprochable rigueur scientifique, l'astrophysicien d'origine québécoise décrit l'origine du monde, à la lumière des connaissances scientifiques acquises à ce jour. L'histoire nous ramène au Big Bang, une fulgurante explosion survenue il y a quinze milliards d'années qui donna naissance à notre univers perceptible. Celui-ci poursuit depuis ce temps sa dilatation et son refroidissement. « Nous avons été engendrés dans l'explosion initiale, au coeur des étoiles et dans l'immensité des espaces intersidéraux. »

Lorsque j'ai relu Malicorne Réflexions d'un observateur de la nature, je fus captivé par la plume ludique et savoureuse de l'auteur qui y évoque son amour de la Vie dans ce qu'elle a de plus simple et de plus humble à offrir. « Un grand ballet de pollens se donne dans l'air bleuté quand, de la main, je cache le Soleil matinal. De minuscules touffes blanches émergent de l'ombre, glissent lentement sur les couches d'air, s'illuminent un instant avant de retourner dans le sous-bois où elles se redessinent en sombre. » Ici l'esprit scientifique, souvent perçu comme froid, cérébral, rationnel et cartésien, engendre une prose vibrante et chatoyante, un lyrisme engagé et contagieux.

PasLeTempsChaque fois que je m'offrais une relecture de ses oeuvres, je me demandais immanquablement quel chemin avait pu parcourir cet homme pour en arriver à un tel accomplissement sur les plans humain, scientifique et littéraire.

J'ai obtenu les réponses que je cherchais dans Je n'aurai pas le temps, les Mémoires qu'Hubert Reeves a signées aux Éditions du Seuil en 2008 puis en 2012 en format de poche que m'a offert ma fille récemment. Je fus ravi par le chemin de l'auteur, ému par sa passion en bas âge pour les sciences et les arts, mais surtout j'ai ressenti une connivence étroite avec le récit dont une partie se déroule à la même époque que celle de mes parents.

Leur jeunesse en bordure d'un lac, le Saint-Louis pour le jeune Hubert et le Deux-Montagnes pour mon père. Tous deux le cours classique avec les jésuites au collège Jean-de-Brébeuf, dans la même classe par surcroît. Mais là s'arrête la similitude. Hubert Reeves manifestait déjà un intérêt marqué pour la nature dont il s'exerçait avec ferveur à comprendre les phénomènes. Ce n'était pas le cas de mon père.

Marais

En face de la maison familiale des Reeves à Bellevue se trouvait une zone marécageuse d'où émergeait un archipel d'îlots minuscules que le jeune Hubert gagnait en chaloupe par le chenal Cardinal. « L'impression que faisait ce lieu sur moi était si intense que j'en oubliais de ramer. Sans bruit, sans aucun geste, je restais longtemps attentif au monde qui m'entourait. La nature alors me pardonnait mon intrusion et retrouvait son rythme. Des papillons jaunes et des libellules bleu acier voletaient au-dessus des herbes, tandis qu'en longues enjambées, des araignées d'eau glissaient sur la nappe liquide où se miraient les iris jaunes. » Ainsi raconte-t-il ses années d'enfance passées dans l'ouest de l'île de Montréal où toutes les occasions étaient bonnes pour acquérir de nouvelles connaissances.

VoûteCéleste

C'est là qu'en famille, il découvre l'infinitude de la voûte céleste. La nuit l'interpelle. Il devient insatiable: « Mon appétit était sans borne. Il me fallait de toute urgence prendre connaissance de tout ce qu'on avait découvert dans l'Univers. » Ses voeux ne tarderaient pas à se réaliser.

Les mémoires d'Hubert Reeves permettent au lecteur de suivre l'astrophysicien durant sa vie jusqu'en 2008, année de leur parution. Doté d'une curiosité sans fin, l'homme saisit toutes les occasions pour pousser plus loin ses champs de connaissances tant terrestres que cosmiques, musicales que littéraires. Le récit mène le lecteur du collège Jean-de-Brébeuf aux universités de Montréal, de McGill, puis de Cornell où l'étudiant qui rédige un doctorat en physique rencontre les plus éminents scientifiques de la planète. L'ouvrage relate ses années d'enseignement en physique à l'Université de Montréal, son déménagement en Europe, ses innombrables voyages et collaborations scientifiques puis sa carrière d'auteur et de vulgarisateur et au final, son installation définitive avec Camille, sa deuxième épouse, à Malicorne dans le nord de la Bourgogne où il jardine, plante des arbres et observe cette nature, qui demeure pour lui, une inépuisable source d'émerveillement et d'inspiration.

Mousse

Aujourd'hui, alors qu'il constate qu'il manquera de temps pour accomplir tout ce qu'il rêve encore de réaliser, armé de sa phénoménale compréhension de l'univers, il nous livre bien humblement en conclusion de ses mémoires, sa compréhension personnelle de l'essence divine:

« J'incline de plus en plus à penser que la nature de ce qu'on pourrait appeler, dans le sens le plus vague, la divinité (si elle existe...) se situe bien au-delà de la portée de nos facultés humaines. Qu'elle nous échappe autant que la théorie de la relativité d'Einstein échappe à l'intelligence d'une souris. Que nous arrivons au mieux à des perceptions vagues et périphériques, encore bien éloignées de son essence. »

Epiphyte

La première photo accompagnant ce texte représente la nébuleuse de la Quille: elle est tirée du livre de Hubert Reeves, Poussières d'étoiles, Éditions du Seuil, 1984.

1- Linsen, Robert. Bouddhisme, Taoïsme et zen. P.56. Le courrier du Livre. 1972.

Yves Gagnon

Site internet : Les Jardins du Grand-Portage


Formation intensive de fin de semaine en jardinage écologique à Québec avec Yves Gagnon

Les 27 et 28 avril, à Québec au Centre culture et environnement Frédéric Back sis au 870, avenue de Salaberry (une rue à l'est de Cartier), Yves Gagnon offrira une formation intensive en jardinage écologique. Le cours de 12 heures traitera entre autres de la planification du jardin, du sol et de la fertilisation biologique, des semences et des semis, du contrôle des adventices, des maladies et des ravageurs. Le cours commence à 9 h le matin et se termine à 16 h. La formation ne requiert aucun prérequis.

Coût: 125 $, taxes incluses. Un dépôt de 50 $ est requis.

Pour inscription, postez votre chèque libellé à Les éditions Colloïdales avec vos coordonnées complètes incluant votre numéro de téléphone à:

Les éditions Colloïdales
800, chemin du Portage
Saint-Didace
J0K 2G0

* * *

Les ateliers des Jardins des Jardins du Grand-Portage

Aux Jardins du Grand-Portage, nous avons une mission éducative qui vise à transmettre des outils d'autosuffisance en alimentation et en santé.

En permettant un accès à nos jardins, nous atteignons une partie de cet objectif. Afin d'approfondir certains thèmes, nous offrons 5 ateliers pratiques portant sur diverses facettes d'un mode de vie écologique.

CALENDRIER DES ATELIERS POUR L'ANNÉE 2013

DATE FORMATION ANIMATEUR

8 juin

Plantes médicinales

Rôle et culture

Diane Mackay

Herboriste

15 juin

Le jardinage écologique sur le terrain

Yves Gagnon

jardinier

13 juillet

Plantes médicinales

Récolte et transformation

Diane Mackay

Herboriste

7 septembre

Techniques de récolte et de conservation des légumes et des herbes : chambre froide, congélation, séchage, lactofermentation...

Yves Gagnon

Jardinier

21 septembre

Plantes médicinales racines

Récolte et transformation

Diane Mackay

Herboriste

Modalités d'inscription

Les ateliers se donnent de 10 heures à 16 heures le samedi à Saint-Didace. Le coût par atelier est 50 $, taxes incluses. Le nombre de participants est limité à 20 par atelier.

Pour réserver votre place, vous devez nous faire parvenir un dépôt de 20 $ par atelier accompagné de vos coordonnées complètes incluant votre numéro de téléphone. Libellez votre chèque au nom de Les Jardins du Grand-Portage. Nous confirmerons par téléphone une semaine avant l'atelier.

Pour informations ou inscription

Yves Gagnon, Diane Mackay
800, chemin du Portage
Saint-Didace (Québec) JOK 2GO

Téléphone et télécopieur: 450 835-5813

Courriel: info@jardinsdugrandportage.com

* * *

Terre cuite
[effet d'emballement]

TerreCuite

Avec Yves Gagnon aux textes et à la voix, Richard Lalonde aux compositions, aux flûtes et aux saxophones, Nemo Venba au banjo, aux percussions, à la voix et à la trompette, Marc-Antoine Sauvé à la mandoline et aux guitares et Guillaume Campeau-Vallée, un jeune comédien iconoclaste, au jeu, à la voix et aux chorégraphies.
Un spectacle haut en couleur qui en met plein la vue et les oreilles.

Jeudi 11 avril à 21 h, à Québec Café Babylone 181, Saint-Vallier Est, Québec.

Menu thématique végétarien offert pour l'occasion à partir de 20$.
Spectacle 15 $

Réservation: info@jardinsdugrandportage.com


Accueil
  Flèche gauche
Volume 9, numéro 7 — Mercredi, 10 avril 2013
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE