Acupuncture Addiction Agriculture Alimentation Alzheimer Amérindien Anarchisme Anatomie Animaux Anthroposophie Apiculture Approche craniosacrée Approches aquatiques Arboriculture Arbre Aromathérapie Art Arthrose Artisanat Astrologie Ayurveda Botanique Bouddhisme Cabane à sucre Calendrier Cerveau Chamanisme Channeling Chant Christianisme Coaching Collectivité Communication Constellations familiales Couleur Créativité Danse Dentisterie Eau Écologie Éducation Éducation somatique Électromagnétisme Énergétique Energétique chinoise Enfants Ennéagramme Ésotérisme Famille Faune Femme Fleurs de Bach Forêt Géobiologie Guérison Habitat Hakomi Herboristerie Histoire Homéopathie Horticulture Huiles essentielles Jardinage Jeûne Kabbale Leadership Lithothérapie Mantra Massothérapie Maternité Méditation Médiumnité Microbiote Mort Mouvement Mycothérapie Naissance Nature Naturopathie Neuroscience Numérologie Nutrition Ornithologie Ostéopathie Parkinson Permaculture Phamacopée Philosophie Photos Physique quantique Phytothérapie Pleine conscience Poésie Pollution Portraits Psychologie Qi Gong Reiki Restos végés Rites Rituel Rolfing Santé Science Semencier Sexualité Shiatsu Société Soin Corporel Son et vibration Soufisme Spiritualité Taoisme Tarot Tourisme vert Transport Vaccins Vieillir Vitamine Yeux Yoga Yoga Derviche Zen
  Imprimer Imprimer

Mal du pays

Champs libres

Mal du pays

J'ai mal au pays.

J'ai mal au cœur, au cœur de mon pays.
J'ai mal à son essence, à son ouverture, j'ai mal à son amour.

J'ai honte aussi. Honte de la xénophobie, de l'ignorance, du racisme et des préjugés.
J'ai honte que mon pays soit devenu un terreau fertile pour la culture de la haine.

Tout ce que je vois et entends depuis quelques jours aux nouvelles me déroute.

Pardonnez-nous nos offenses chers amis.
Je m'excuse Khalid, Ayoub, Karima, Mustapha pour le mal que nous faisons.

Nous avions pourtant un si beau projet.
Un projet de pays, un projet de vie, un projet d'ouverture,
de communion, de respect et d'accueil.
Un projet d'amour.

Force est de croire que nous avons été marginalisés, dilués, édulcorés.
J'ose espérer que les lendemains de cette barbarie chanteront quelque peu.

Comme le répète inlassablement Daniel Bélanger dans son dernier Paloma
Je cherche la paix et la sérénité.

Heureusement, nous pouvons encore atteindre des états paisibles et sereins dans le jardin.
Je commencerai le mien bientôt avec les premiers semis.

Semer un peu d'espoir?
Quelques laitues, quelques nigelles. Du cumin aussi ?
Pourquoi pas?

Essayer, à tout le moins.

Ceux qui ont eu la chance de visionner le film Le goût d'un pays de Francis Legault furent réjouis. J'ai tenté de le voir, mais n'ai pu arrimer mon horaire à celui de sa projection. Je me reprendrai sous peu.

En guise de baume pour l'âme, je vous offre en version vidéo un poème intitulé Le pays.
Ce serait un honneur pour moi de vous émouvoir.

https://youtu.be/eeI4Bz9silU

Roche au Bic

Yves Gagnon
Les Jardins du Grand-Portage


Accueil
  Flèche gauche
Volume 13, numéro 3 — Mercredi, 8 février 2017
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE