Acupuncture Addiction Agriculture Alimentation Alzheimer Amérindien Anarchisme Anatomie Animaux Anthroposophie Apiculture Approche craniosacrée Approches aquatiques Arboriculture Arbre Aromathérapie Art Arthrose Artisanat Astrologie Ayurveda Botanique Bouddhisme Cabane à sucre Calendrier Cerveau Chamanisme Channeling Chant Christianisme Coaching Collectivité Communication Constellations familiales Couleur Créativité Cuisine Danse Dentisterie Eau Écologie Économie Éducation Éducation somatique Électromagnétisme Énergétique Energétique chinoise Enfants Ennéagramme Ésotérisme Famille Faune Femme Fleurs de Bach Forêt Genre Géobiologie Guérison Habitat Hakomi Herboristerie Histoire Homéopathie Horticulture Huiles essentielles Intention Jardinage Jeûne Jung Kabbale Leadership Lithothérapie Mantra Marche Massothérapie Maternité Méditation Médiumnité Microbiote Mort Mouvement Musique Mycothérapie Naissance Nature Naturopathie Neuroscience Numérologie Nutrition Ornithologie Ostéopathie Parkinson Permaculture Phamacopée Philosophie Photos Physique quantique Phytothérapie Pleine conscience Poésie Pollution Portraits Psychologie Qi Gong Reiki Restos végés Rites Rituel Rolfing Santé Science Semencier Sexualité Shiatsu Société Soin Corporel Son et vibration Soufisme Spiritualité Symbolisme Taoisme Tarot Tourisme vert Transport Vaccins Vieillir Vitamine Yeux Yoga Yoga Derviche Zen
  Imprimer Imprimer

À prendre avec un grain de sel

JeanYvesDionne

À prendre avec un grain de sel

Au Canada et aux États-Unis, le guide alimentaire propose 1 500 mg de sodium (3,8 g de sel) par jour comme apport suffisant, et une limite maximale quotidienne de 2300 mg (5,82 g de sel). Et pourquoi devrait-on consommer si peu de sodium? Tout le monde le sait, c’est pour réduire notre risque de faire de l’hypertension! D’ailleurs, à écouter certains experts, même les recommandations excessivement basses de nos guides alimentaires seraient encore trop élevées!

Des éléments essentiels

Pourtant, le sel (chlorure de sodium) est vital pour la santé. On ne peut pas et on ne doit pas éliminer le sodium et les chlorures de notre alimentation. Ces éléments sont nécessaires à la vie. Par exemple, le sodium est essentiel à la conduction nerveuse et, sans les chlorures, l’acide chlorhydrique indispensable à une bonne digestion ne peut pas être fabriqué.

Consommation mondiale

En 2014, j’écrivais un billet intitulé La fin d’un autre dogme? dans lequel j’expliquais les données d’une étude à grande envergure montrant que 90% de la population mondiale consomme beaucoup plus de sel que nos pauvres recommandations, soit entre 6,69 g et 12,5 g (ou 2 645 à 4 945 mg de sodium) par jour. Et savez-vous quoi? Les chercheurs ont constaté que les gens qui consomment le plus de sel ont un risque de décès moins élevé que ceux qui en consomment le moins!

De nouveaux résultats

Une récente analyse de 4 études combinées, publiée dans le magazine scientifique Lancet, vient jeter un autre pavé dans la marre du dogme de cette restriction alimentaire.

Dans cette analyse, les chercheurs ont comparé les données de 133 118 personnes (63 559 avec hypertension et 69 559 sans hypertension) ayant un âge moyen de 55 ans et vivant dans 49 pays différents, sur une période d’environ 4 ans. Ils ont évalué l’excrétion de sodium urinaire (l’élimination du sodium par le rein est en relation directe avec l’apport alimentaire de sel) et ont analysé ces données selon différentes variables: hypertension (ou non), risque de maladies cardiaques graves, décès.

Plus ou moins de sel

Premier constat, l’effet d’une consommation élevée de sodium sur l’hypertension se manifeste seulement chez les hypertendus. En d’autres mots, si vous n’êtes pas hypertendu, le sel n’a pas d’impact négatif sur votre tension artérielle.

Chez les hypertendus, la consommation de 7 g de sodium (17,73 g de sel) et plus par jour est associée à plus d’hypertension. Par contre, on ne s’attendait pas à ce que l’ingestion de 3 g de sodium (7,6 g de sel) et moins – donc selon les recommandations de nos guides alimentaires – soit aussi associée à plus d’hypertension que la consommation de 4 à 5 g de sodium par jour (10 à 12,6 g de sel)… Ce constat est en directe contradiction avec les recommandations médicales actuelles.

Chez les normotendus, la consommation de 7 g et plus de sodium n’est pas associée à plus de problème de santé par rapport à celle de 4 à 5 g de sodium. Par contre, la consommation de 3 g ou moins est associée à un risque de maladie de 26% plus élevé. (HR 1,26 [IC 95%: 1,10-1,45]; p=0,0009).

Conclusion

Selon cette étude, si vous n’êtes pas hypertendus, ne coupez pas le sel. Cela n’est pas utile et pourrait même être dangereux pour votre santé.

Si vous êtes hypertendu, il est bon de surveiller votre consommation de sodium, surtout si vous êtes une « bibitte à sel ». Si vous en consommez comme tout le monde (entre 6,7 g et 12,5 g de sel ou 2,6 et 5 g de sodium par jour), continuez à faire ce que vous faites. Une restriction trop importante n’est pas bonne pour vous.

Voilà pour mon grain de sel! Sourire

Pour en savoir plus

Santé!

Jean-Yves Dionne

Références :

  1. Mente A, O’Donnell M, Rangarajan S, Dagenais G, Lear S, McQueen M, Diaz R, Avezum A, Lopez-Jaramillo P, Lanas F, Li W, Lu Y, Yi S, Rensheng L, Iqbal R, Mony P, Yusuf R, Yusoff K, Szuba A, Oguz A, Rosengren A, Bahonar A, Yusufali A, Schutte AE, Chifamba J, Mann JF, Anand SS, Teo K, Yusuf S; PURE, EPIDREAM and ONTARGET/TRANSCEND Investigators. Associations of urinary sodium excretion with cardiovascular events in individuals with and without hypertension: a pooled analysis of data from four studies. Lancet. 2016 Jul 30;388(10043):465-75. doi: 10.1016/S0140-6736(16)30467-6. Review. PubMed PMID: 27216139. http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(16)30467-6/abstract
  2. http://www.newhope.com/breaking-news/too-little-salt-bad-heart ?

Accueil
  Flèche gauche
Volume 14, numéro 3 — Mardi, 6 mars 2018
  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE