Imprimer Imprimer

Ail, ma pression!

Problème silencieux, l'hypertension ou haute pression artérielle, ne provoque généralement pas de symptôme. De plus, ses causes ne sont pas claires (c'est pourquoi on parle la plupart du temps d'hypertension essentielle). Elle résulte d'un durcissement des artères provoqué par plusieurs facteurs: l'alimentation, le stress, l'inflammation, etc. Quoique silencieuse, l'hypertension demeure un facteur de risque important de maladie cardiaque, de perte de qualité de vie (morbidité) et de décès.

Pression artérielle

La pression artérielle normale se situe autour de 120/80. Ces chiffres utilisent l'unité millimètre de mercure (mmHg). Lorsque ces chiffres sont égaux ou supérieurs à 140/90, on parle d'hypertension. Plus ces chiffres sont élevés, plus l'hypertension est grave.

Ail

On sait depuis longtemps que l'ail est un outil utile contre l'hypertension et contre plusieurs autres facteurs de risque des maladies cardiaques (hypercoagulation, dyslipidémies, etc.). Par contre, ses effets, tels que rapportés dans les études, sont mineurs. Par exemple, dans une compilation d'études cliniques (méta-analyse) publiée en 2008, les chercheurs constatent que la prise d'ail réduit la pression systolique (le premier chiffre) de 16,3 mm Hg (IC 95% 6,2 à 26,5) et la pression diastolique (le second chiffre) de 9,3 mm Hg (IC 95% 5,3 à 13,3) en moyenne. (1) Ces chiffres sont intéressants, mais peut-être pas suffisants pour traiter un véritable hypertendu.

Prenons par exemple une personne dont la pression se situe à 160/100. Si, selon les données de la méta-analyse, l'ail réduit sa pression de 16,3/9,3, la pression de cette personne baissera à 143,7/90,7, ce qui correspond toujours à un diagnostic d'hypertension. On ne pourrait donc pas traiter cette personne par l'ail seul.

Par contre, cette méta-analyse ne dit pas tout. Quelle dose donne ces résultats? Est-ce que cet effet est comparable avec celui des médicaments? Une toute nouvelle étude répond à ces deux questions.

Nouvelle étude

Les chercheurs ont enrôlé 210 personnes souffrant d'hypertension. Les participants ont été divisés en 7 sous-groupes. 5 des sous-groupes ont reçu des doses quotidiennes d'extrait d'ail de 300mg, 600mg, 900mg, 1200mg ou 1500mg. Les 2 autres sous-groupes ont reçu soit un placébo, soit un médicament pour la pression, l'aténolol (TénorminMD), à dose thérapeutique de 100mg par jour. L'étude a duré 24 semaines.

Les résultats sont très intéressants. À partir de 900mg d'ail par jour, les résultats sont similaires à ceux de l'aténolol. À 1200 et 1500mg par jour, les résultats sont légèrement supérieurs.(2) [Voir aussi l'article de Sayer Ji sur Green Med Info.] Le problème de cette étude est que les chercheurs ne décrivent pas le type d'extrait utilisé et que la publication ne mentionne pas de façon de les contacter. Je n'ai donc pas pu avoir de précisions à ce sujet.

Par contre, si l'ail peut être aussi efficace que le médicament pour diminuer la pression artérielle, il devient encore plus intéressant puisque, contrairement au médicament, il a d'autres bienfaits (réduction du mauvais cholestérol LDL, des triglycérides, etc.)(3) et il ne cause jamais d'hypotension.(1) Son seul réel problème reste son odeur…

Il est peut-être temps de remettre l'ail au goût du jour, particulièrement comme agent de prévention des maladies cardiovasculaires.

Santé!

Jean-Yves Dionne

- - -

Consultez aussi ces autres articles sur l'hypertension:

Quand la tension monte!

Des solutions pour contrer l'hypertension

Trop de sel ou pas assez?

Les omégas 3 remplissent-ils leurs promesses?

Boissons gazeuses: il n'y a pas que les bulles qui montent.

Références:

  1. Reinhart KM, Coleman CI, Teevan C, Vachhani P, White CM. Effects of garlic on blood pressure in patients with and without systolic hypertension: a meta-analysis. Ann Pharmacother. 2008 Dec;42(12):1766-71. doi: 10.1345/aph.1L319. Epub 2008 Nov 18. PubMed PMID: 19017826.
  2. Ashraf R, Khan RA, Ashraf I, Qureshi AA. Effects of Allium sativum (Garlic) on systolic and diastolic blood pressure in patients with essential hypertension. Pak JPharm Sci. 2013 Sep;26(5):859-63. PubMed PMID: 24035939.
  3. Li L, Sun T, Tian J, Yang K, Yi K, Zhang P. Garlic in clinical practice: an evidence-based overview.Crit Rev Food Sci Nutr. 2013;53(7):670-81. doi: 10.1080/10408398.2010.537000. PubMed PMID: 23638928.

Accueil
  Flèche gauche
Volume 9, numéro 19 — Mercredi, 20 novembre 2013
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE