Imprimer Imprimer

À chacun sa science?

JeanYvesDionne

À chacun sa science?

L’apparition d’Olivier Bernard à TLMEP (Tout le monde en parle) a fait grand bruit. Passé maitre dans les affirmations fracassantes, ce pharmachien aime jouer avec la polémique. Regardons certaines de ses affirmations à la lumière de la science. Oui, de la vraie science, publiée dans de vraies publications scientifiques.

L’artichaut, ça fait rien sur le foie. Ça a tout été testé, ça n’a aucun effet…

Étrange. Même la très conservatrice Cochrane Database (banque de données de revues systématiques), affirme en 2013 que les extraits d’artichaut ont pour effet de réduire le cholestérol.1 Des études montrent que l’artichaut aide le foie à éliminer les métaux lourds, comme le plomb, chez l’animal 2 et chez l’humain 3. Il aide même les cellules hépatiques à se régénérer.3

Le bio n’est pas meilleur pour la santé

Celle-là est classique. Bien sûr, tout dépend du produit utilisé. On peut toujours prendre un échantillon de quelque chose en épicerie et « démontrer » qu’il n’est pas meilleur… Mais ça, ce n’est qu’une anecdote. Si on veut parler science, il faut regarder ce que disent les études.

Par exemple, une étude de 2014 parue dans le British Journal of Nutrition montre que les aliments Bio (légumes et fruits) contiennent plus d’antioxydants (polyphénols et autres), moins de cadmium (minéral toxique) et moins de résidus de pesticides.4 Le lait Bio est aussi plus riche en acides gras polyinsaturés, omégas 3, vitamine E et fer. 5

Le curcuma, ça ne fait rien

Voici l’exemple parfait d’une demi-vérité. Le curcuma contient des principes actifs qui sont très mal absorbés. Par contre, lorsqu’il est bien utilisé (c’est là la clé), avec du poivre ou une autre méthode qui améliore son absorption, les preuves de ses effets santé sont nombreuses.6,7

Un jus d’orange pressé n’est pas mieux qu’un Coke

Un jus d’orange contient beaucoup de sucre. Environ 22 g/portion. Un cola, 45 g par cannette. Par contre, affirmer que le jus d’orange ne contient rien d’autre que du sucre et de l’eau, c’est un peu fort. Les fibres sont disparues, c’est vrai, mais il contient encore de nombreux antioxydants variés.8 De plus, la consommation de jus d’orange a un effet bénéfique sur la santé de os (contrairement au cola). 9

Le soleil est cancérigène, il faut éviter de s’exposer le plus possible…

Une pub de crème solaire avec ça ? Il est vrai que la brulure du soleil peut être dangereuse et est un des facteurs de risque pour certains cancers de la peau. Par contre, il a maintenant été démontré que le fait d’éviter le soleil est nocif pour la santé, puisque cela entraine une carence en vitamine D. La Société internationale de dermatologie a publiée sa position sur le sujet: elle recommande une exposition au soleil régulière, sans bruler bien sûr.10

L’échinacée n’est pas efficace

« Parmi les produits naturels contre le rhume qui ne sont pas efficaces, l’échinacée diminue le nombre de rhumes par année de 10%… donc tu vas avoir 0,2% moins de rhumes par année »

Il existe de nombreuses études positives sur l’échinacée et sur de nombreux autres produits contre le rhume, tant en prévention qu’en traitement. Par contre, de nombreuses études négatives ont aussi été publiées. Ceci est d’ailleurs le cas pour presque toutes les substances thérapeutiques, médicaments inclus. C’est aussi ça, la science.

Pour chaque étude négative, je peux vous en citer une positive. Par exemple, une étude montre qu’un produit d’échinacée est aussi efficace que le Tamiflu™ (médicament inhibiteur de la réplication des virus).11 Une méta-analyse de 14 études conclut que l’échinacée réduit l’incidence (-58%) et la durée (-1,4 jours) du rhume.12

Prendre des suppléments d’antioxydants est non seulement inefficace pour prévenir des maladies, mais ça peut être dangereux.

Il est toujours facile de faire peur aux gens. Mais quel est donc ce danger? J’en attends encore la preuve.13,14 D’ailleurs, depuis que le CDC (Center for Disease Control aux États-Unis) tient des statistiques à ce sujet, il n’y a eu aucun décès dû aux vitamines (dont plusieurs sont des antioxydants).15

Santé!

Jean-Yves Dionne


Références :

  1. Wider B, Pittler MH, Thompson-Coon J, Ernst E. Artichoke leaf extract for treating hypercholesterolaemia. Cochrane Database Syst Rev. 2013 Mar 28;(3):CD003335. doi: 10.1002/14651858.CD003335.pub3. Review. Update in: Cochrane Database Syst Rev. 2016;(5):CD003335. PubMed PMID: 23543518. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23543518
  2. Heidarian E, Rafieian-Kopaei M. Protective effect of artichoke (Cynara scolymus) leaf extract against lead toxicity in rat. Pharm Biol. 2013 Sep;51(9):1104-9. doi: 10.3109/13880209.2013.777931. PubMed PMID: 23745593. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23745593
  3. Ben Salem M, Affes H, Ksouda K, Dhouibi R, Sahnoun Z, Hammami S, Zeghal KM. Pharmacological Studies of Artichoke Leaf Extract and Their Health Benefits. Plant Foods Hum Nutr. 2015 Dec;70(4):441-53. doi: 10.1007/s11130-015-0503-8. Review. PubMed PMID: 26310198. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26310198
  4. Barański M, Srednicka-Tober D, Volakakis N, et al. Higher antioxidant and lower cadmium concentrations and lower incidence of pesticide residues in organically grown crops: a systematic literature review and meta-analyses. Br J Nutr. 2014 Sep 14;112(5):794-811. doi: 10.1017/S0007114514001366. Review. PubMed PMID: 24968103; PubMed Central PMCID: PMC4141693. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4141693/
  5. Średnicka-Tober D, Barański M, Seal CJ, et al. Higher PUFA and n-3 PUFA, conjugated linoleic acid, α-tocopherol and iron, but lower iodine and selenium concentrations in organic milk: a systematic literature review and meta- and redundancy analyses. Br J Nutr. 2016 Mar 28;115(6):1043-60. doi: 10.1017/S0007114516000349. Review. PubMed PMID: 26878105; PubMed Central PMCID: PMC4838834. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4838834/
  6. Chin KY. The spice for joint inflammation: anti-inflammatory role of curcumin in treating osteoarthritis. Drug Des Devel Ther. 2016 Sep 20;10:3029-3042. Review. PubMed PMID: 27703331; PubMed Central PMCID: PMC5036591. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27703331
  7. Jurenka JS. Anti-inflammatory properties of curcumin, a major constituent of Curcuma longa: a review of preclinical and clinical research. Altern Med Rev. 2009 Jun;14(2):141-53. Review. PubMed PMID: 19594223 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19594223
  8. Citrus sinensis (Rutaceae) https://phytochem.nal.usda.gov/phytochem/plants/show/475?_ubiq=&ubiq=on
  9. Lee SG, Yang M, Wang Y, Vance T, Lloyd B, Chung SJ, Koo SI, Chun OK. Impact of orange juice consumption on bone health of the U.S. population in the national health and nutrition examination survey 2003-2006. J Med Food. 2014 Oct;17(10):1142-50. doi: 10.1089/jmf.2013.0072. PubMed PMID: 25055347. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25055347
  10. Grigalavicius M, Moan J, Dahlback A, Juzeniene A. Daily, seasonal, and latitudinal variations in solar ultraviolet A and B radiation in relation to vitamin D production and risk for skin cancer. Int J Dermatol. 2016 Jan;55(1):e23-8. doi: 10.1111/ijd.13065. PubMed PMID: 26547141. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26547141
  11. Rauš K, Pleschka S, Klein P, Schoop R, Fisher P. Effect of an Echinacea-Based Hot Drink Versus Oseltamivir in Influenza Treatment: A Randomized, Double-Blind, Double-Dummy, Multicenter, Noninferiority Clinical Trial. Curr Ther Res Clin Exp. 2015 Apr 20;77:66-72. doi: 10.1016/j.curtheres.2015.04.001. eCollection 2015 Dec. PubMed PMID: 26265958; PubMed Central PMCID: PMC4528044. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4528044/
  12. Shah SA, Sander S, White CM, Rinaldi M, Coleman CI. Evaluation of echinacea for the prevention and treatment of the common cold: a meta-analysis. Lancet Infect Dis. 2007 Jul;7(7):473-80. Review. PubMed PMID: 17597571. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17597571
  13. http://www.jydionne.com/antioxydants-encore-de-la-mauvaise-presse/
  14. http://www.jydionne.com/supplements-alimentaires-seraient-dangereux/
  15. Mowry JB, Spyker DA, Brooks DE et al. (2015) 2014 Annual Report of the American Association of Poison Control Centers’ National Poison Data System (NPDS): 32nd Annual Report, Clinical Toxicology, 53:10, 962-1147, http://dx.doi.org/10.3109/15563650.2015.1102927

Accueil
  Flèche gauche
Volume 12, numéro 19 — Mercredi, 30 novembre 2016
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE